Les idées floues et timides de Nicolas Sarkozy pour la France

Petit résumé de l’entretien accordé par Nicolas Sarkozy au Figaro Magazine de vendredi :

• Sur la fonction publique: Nicolas Sarkozy veut «revenir au non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite» dans toute la fonction publique, nationale, territoriale et hospitalière. L’ancien président veut créer «un nouveau contrat de cinq ans dans la fonction publique» et «rétablir le jour de carence».
• Sur les 35 heures: Il suggère que «les entreprises qui voudraient sortir des 35 h par une négociation interne à l’entreprise puissent le faire» et souhaite rétablir les heures supplémentaires déchargées et défiscalisées.
• Sur les dépenses publiques: L’ancien président propose que «d’ici à cinq ans, il ne soit plus possible de consacrer plus de 50% du PIB à la dépense publique. Tout gouvernement qui atteindrait ce seuil se heurterait à l’interdiction d’augmenter la dette ou les impôts. Une mesure qui «peut parfaitement faire l’objet d’un référendum» tout comme le RSA: «La question pourrait être posée ainsi: est-ce que toute allocation doit avoir comme contrepartie une activité»?
• Sur la famille: «Il faudra inscrire dans la Constitution des verrous juridiques pour réserver la PMA aux couples hétérosexuels infertiles et interdire complètement la GPA».
• Sur la fiscalité: Favorable à une baisse des impôts, il estime «urgent de réfléchir à une zone économique à fiscalité harmonisée» entre les Allemands et les Français.
• Sur les retraites: Nicolas Sarkozy estime qu’«il faudra sans doute passer à 63 ans rapidement».

Elles sont bien floues et timides, ces proposition de l’ancien Président. Restent les faits et le bilan catastrophique de son premier quinquennat.

Autres articles

15 Commentaires

  • pas dupe , 2 octobre 2014 @ 14 h 32 min

    Les français n’ont pas encore compris que Sarkozy avait fait entrer la France dans la 3ème guerre mondiale lors de son agression de la Libye ! Ce mec peut la ramener avec son remplacement d’un fonctionnaire sur deux : il est à la retraite qu’il y reste !

  • marie france , 2 octobre 2014 @ 15 h 15 min

    à quand la retraite pour les maires,conseillers,sénateurs députés et j’en oublie …à 60 ans ????Non pour eux il faut “sucer” la France avec tous les avantages jusqu’à plus soif !!mais les petits nous avec nos smics et petites retraites ont peut crever !!!pour npous les “petits” faut faire le “ménage mais surtout pas toucher aux avantages qu’à ce sarko comme chirac ,comme giscard et demain la pourriture qui nous gouverne ,comme ex président ….c’est vrai ..eux nous aiment,comprennent notre souffrance,donc nous ,pauvres dindons on leur laisse jouir de tout çà !!!à la guillotine toutes ces merdes !

  • Yvan Bachaud , 2 octobre 2014 @ 17 h 42 min

    Sarkozy le retour : Mais avec la mauvaise clef…
    Dimanche 21 septembre 2014, au 2OH de France 2, nous avons pu entendre N.SARKOZY déclarer à la 41ème,42 minute ( Note 1) ceci :
    « Puis-je dire juste une chose, au fond, la grande question pour nous c’est pas tant de promettre que de tenir. La question que se posent les gens, même ceux qui sont d’accord avec moi, au fond qu’est-ce qui va nous donner la garantie que vous tiendrez ce que vous dites ? Je crois qu’il est venu le temps de réintroduire, très régulièrement, dans le fonctionnement de nos institutions le référendum.
    Le référendum c’est la clef. Je voudrais prendre quelques exemples, quand certains corps intermédiaires, ou certaines élites françaises bloquent le débat parce que cela met en cause leurs propres intérêts, il faudra faire trancher cela par référendum. Et j’ai un certain nombre de sujet précis où nous ferons trancher par le peuple ce nœud gordien. »
    1° OUI, la seule question qui compte est bien. Quelle garantie que les promesses seront tenues ?
    Puisque c’est l’UMP et notamment M.M SARKOZY, FILLON, JUPPE, qui occupent l’actualité, (et que l’on va entendre pendant 32 mois !) prenons un exemple qui les concernent directement et en plus est justement la réponse à la question posée !
    Pour les législatives de 1993, ils se sont fait tous les trois élire députés en ayant promis l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (RIC) dans l’année 93.(Note 2) Après l’élection un congrès a bien été organisé en juillet 93 mais pas pour instaurer le RIC promis ! Ils ont en revanche instauré en hâte la cour de justice de la république pour que les ministres socialistes puisque être jugés par leurs collègues parlementaires dans l’affaire du sang contaminé alors que 6 mois plus tôt un sondage SOFRES pour Le Monde du 19.11.1992 avait indiqué que 80% des Français souhaitaient que les ministres soient jugés comme les autres citoyens.
    Après plus de 20 ans on attend toujours le RIC ! Pourtant en 1993 M. Sarkozy était Ministre d’état ; il fut même président en 2007 !
    Et dans son discours d’investiture du 6 mai 2007, il a encore évoqué « ce peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place… » (Note 3) mais il n’a toujours pas fait adopter le RIC qui est pourtant le seul outil permettant au peuple de décider de ce qui l’intéresse et le regarde !
    Au lieu de cela, il a initié la révision constitutionnelle de 2008 qui retire aux Français la possibilité de se prononcer par référendum sur toute nouvelle adhésion d’un pays à l’Union Européenne puisque cela peut désormais être décidé par le Congrès. Et pire encore, il a déchiré les 15,5 millions de suffrages (54,67 % avec # 70% de participation contre # 40% aux élections européennes !) qui se sont exprimés contre le Traité Constitutionnel Européen en faisant voter le Traité de Lisbonne par sa majorité parlementaire !
    Quant à MM Juppé et Fillon, le premier occupa le poste de Premier ministre en 1995 – 1997 et le second en 2007 – 2012 sans que l’on ait fait usage du moindre référendum pendant ces périodes, ni surtout instauré le référendum d’initiative citoyenne alors que Jacques Chirac en avait encore renouvelé la promesse en 2002…
    Mais soyons clair : l’ UMP n’a pas le monopole des promesses non tenues… En effet pendant 35 ans avec 7 alternances droite/gauche chacun a pu constater, qu’à des degrés divers, les promesses des partis n’ont jamais été tenues par les candidats qu’ils « désignent » à chaque élection. Les Français l’ont bien assimilé puisque selon un sondage Ipsos-Le monde du 14 janvier 2014 seulement 8% des Français a confiance dans les partis politiques.
    2° NON, la garantie n’est pas le recours au référendum à l’initiative du Président.
    La clef est le référendum d’initiative citoyenne.
    D’abord parce que son « utilisation régulière » du référendum à son initiative, n’est rien de moins qu’une promesse de plus ! Sans plus de garantie qu’elle sera tenue ! C’est une mystification.
    Ensuite les citoyens n’auraient pas la maîtrise de la question posée.
    Enfin, quand un parti prétend gouverner la France, son chef n’annonce pas qu’il a des sujets précis entrainant des blocages, à faire trancher par référendum. Il inscrit ses solutions dans son programme détaillé et les appliquera s’il est élu. Dans une démocratie digne de ce nom les citoyens doivent « simplement » pouvoir reprendre la parole par RIC pour se prononcer sur telle ou telle loi adoptée, pour soumettre à RIC une « promesse oubliée » ou une proposition de loi alternative élaborée par (des citoyens) eux-mêmes.
    La seule et unique garantie que les promesses seront tenues après l’élection, est l’instauration préalable du RIC en toutes matières dans l’article 3 de la Constitution.
    C’est le seul objectif de l’association « Article 3 » qui appelle les Français à signer sa pétition et toutes les personnes morales à s’inscrire dans son annuaire des personnes morales favorables au RIC.
    Puis il faudra manifester pour arracher ce RIC que tous les partis – du PCF au FN – avaient promis lors des législatives de ..1993 !
    Le Bureau d’Article 3
    http://www.article3.fr Tel. 04.72.24.65.02 & 06.23.96.08.15

    Note 1.
    Lien vers l’interview de N.SARKOZY Dimanche 21 septembre 2014, au 2OH de France 2. Voir à la 41ème,42 minute. http://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-sarkozy/video-regardez-l- integralite-de-l-interview-de-nicolas-sarkozy-au-journal-de-20-heures-de-france-2_699699.html
    Note 2.
    4ème de 20 promesses du RPR lors des législatives de 1993 reprise dans un fascicule électoral largement diffusé intitulé « La réforme maintenant ! ».
    « (…) Création d’un droit d’initiative populaire permettant à un groupe important de citoyens de provoquer l’organisation d’un référendum sur un sujet donné.
    Dès 1993, le gouvernement proposera un projet de révision constitutionnel. »
    Note 3
    Discours investiture du 6 mai 2007 https://www.youtube.coHYPERLINK “https://www.youtube.com/watch?v=c5PLnZUDU3A”mHYPERLINK “https://www.youtube.com/watch?v=c5PLnZUDU3A”/watch?v=c5PLnZUDU3A à la 12,26ème minute.
    « Le 6 mai il n’y a eu qu’un seul vainqueur, le peuple français qui ne veut pas renoncer, qui ne veut pas se laisser enfermer dans l’immobilisme et dans le conservatisme, qui ne veut plus que l’on décide à sa place, qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place… »

    .

  • galinette24 , 2 octobre 2014 @ 18 h 03 min

    MOA ….je n’ai pas d’idées FLOUES ……je sais ce que je veux ……qu’il se casse une bonne fois pour toutes ! IL VEUT …. IL SUGGERE …. IL ESTIME …..IL VEUT ……IL VEUT SURTOUT CONTINUER A NOUS POURRIR LA VIE !!! DU BALAI !!!!!!!!!!!! MERDE ! il a rien compris encore !! vivement la purge . QUELLE AUDACE ! même pas d’amour propre ni honneur ….un gougnafier ….sans éducation …..

  • eric-p , 2 octobre 2014 @ 23 h 53 min

    MDR ! Les idées de Sarko ? Hyper pas crédible.
    Il oublie juste d’aborder “les sujets qui fâchent”:…

    -Pourquoi faut-il accorder des adoptions aux célibataires ou aux LGBT quand une mère stérile
    (ou un père ) n’y ont pas droit. Faudrait enfin qu’il nous explique sa conception de la
    “justice sociale ” et de “l’égalité” parce que visiblement nous n’avons pas la même.

    -On aimerait qu’il nous explique pourquoi la France adhère à l’OTAN alors que le pays n’a rien à y gagner. En fait, ce sont les autres états qui profitent de notre armement sur le dos des français…

    -On aimerait également qu’il nous explique comment il compte sortir le pays de la spirale de l’endettement alors que l’UMPS nous y a plongé profondément…
    Les français vont-ils se faire chyprioter leur compte comme l’avait suggéré l’actuelle présidente du FMI (qui ne paie pas d’impôts soit-dit en passant)

    -À quand la fin des privilèges pour la caste dirigeante ?

    -À quand la fin des mafias/castes/sectes qui vivent au crochet de la nation et qui parasitent toute tentative de reprise économique dans ce pays ?

    -À quand la fin du programme du “grand remplacement” qui consiste à favoriser l’immigration+ la politique du développement familial extracommunautaire tout en encourageant ouvertement la politique malthusienne et eugéniste pour les français de souche ?

    Ce type est à l’évidence à des années lumière des problèmes des français…

  • Fvern , 3 octobre 2014 @ 7 h 56 min

    Moi même si c’est timide, je suis d’accord avec lui, ne vous en déplaise…

  • Richard B , 3 octobre 2014 @ 8 h 14 min

    Il se prend pour qui? il a toujours pas compris que nous l’avons assez vu, qu’il retourne faire ses conférences si il a besoin d’argent, qu’il fasse chanter sa femme, mais qu’il nous foute la paix

Les commentaires sont fermés.