L’exécutif veut nous gérer : soyons plus ingérables que jamais !

Europe 1 note que, suite aux projets du gouvernement de réduction du congé parental et d’économie sur la branche famille

La réaction des associations a été immédiate et éruptive sur les réseaux sociaux. Une pétition adressée à Manuel Valls a par exemple été signée par 30.000 personnes. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales a quant à elle reçu des centaines de lettres. Ici même, à la rédaction d’Europe 1, 600 courriers ont été adressés en deux jours, signés par des bébés énervés. Une opération montée par le mouvement mondial des mères.

La Manif pour tous, une crainte. La réplique du gouvernement consiste d’abord à minimiser la pression issue des réseaux sociaux. “Ce sont des associations actives, pas des vraies familles derrière ce battage”, assure-t-on à Matignon. Malgré tout, les militants socialistes ont été mobilisés par le parti pour contrer l’offensive. Le deuxième acte de la riposte consiste à saturer les médias en brandissant deux chiffres : le montant de la politique familiale (80 milliards d’euros) et le montant des nouvelles économies (700 millions). Michel Sapin est prié d’enfoncer le clou lors de la présentation du budget, mercredi. L’objectif : ne pas laisser le slogan « la gauche contre les familles » s’installer d’ici à dimanche, jour de la mobilisation de la Manif pour tous. Un rendez vous qui crispe l’exécutif.

Rendez-vous dimanche à Paris et à Bordeaux pour faire comprendre aux ordures au pouvoir de quel bois nous nous chauffons !

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xrayzoulou , 2 octobre 2014 @ 13 h 26 min

    Le gouvernement met des bâtons dans les roues des familles pour que les enfants soient mis plus jeunes dans des organismes afin de les formater dès le plus jeune âge, à leurs fantasmes malsains. Cela ressemble à une politique totalitariste et bolchevique !
    Je fais une suggestion : pourquoi ne pas donner un salaire de mère au foyer avec droit à la retraite pour que les femmes aient une liberté financière (beaucoup y gagneraient et moins de journées qui n’en finissent plus). Elles pourraient reprendre un travail quand les enfants seraient plus grands ou elles pourraient rester chez elles et profiter des diverses associations qui existent !!!!….

  • borphi , 2 octobre 2014 @ 13 h 44 min

    C’est un mauvais calcul du gouvernement cette restriction du congé parental !

    Déjà parce qu’il est de l’intérêt de l’enfant d’être en proximité de sa mère lors de ses premiers mois autant pour sa santé physique que pour sa santé morale et cela n’est pas une invention , tous les pédiatres et pédopsychiatres l’affirment.

    Ensuite pour remplacer ces congés parentaux , il va falloir multiplier les places en crèches ce qui représente un coût huit à dix fois supérieur sur une même période de congé parental atrophiée.

    En fait ce que vient d’expliquer précédemment le gouvernement le sait parfaitement , mais son action ne consiste pas à générer des économies de dépenses pour l’intérêt général.
    Mais est purement idéologue et foncièrement haineuse à l’égard des familles et de la dignité de l’enfant.

  • zézé , 3 octobre 2014 @ 18 h 37 min

    Déjà demandé il y a plus de 40 ans !!!! moi-même, en toute modestie, je le criai car les Mamans ne touchaient qu’une misère que l’on appelait à l’époque (approximativement) aide pour Mère au foyer, quelque chose de ce genre. Mais c’était vraiment une misère !!! Les divers gouvernements l’ont retirée et remplacée certainement par une aide aux femmes isolées….

  • kanjo , 3 octobre 2014 @ 21 h 38 min

    xrayzoulou : mais vous demandez exactement ce que toutes les personnes sensées veulent mais que le NOM nous refuse.
    Si on crée un salaire de mère au foyer :
    – les femmes qui ont un emploi sans intérêt et mal payé le quitteront pour s’occuper de leurs enfants.
    – les enfants ne seront plus confiés à des homosexualistes antichrétiens
    – les enfants seront mieux encadrés par leur parents, donc moins enclins à vouloir détruire la France.
    – les enfants risquent de moins regarder la télé, étant occupés à d’autres activités avec leur mère.
    – les enfants risquent d’apprendre tous à lire et à écrire malgré la méthode globale conçue pour faire d’eux des illettrés qui détestent les livres. Or la France n’a besoin que de 25 à 30 % de personnes instruites, celles qui dans les tenues francs-maçonnes donnent et/ou reçoivent les directives du NOM. Les autres pourraient êtres tentés de lire aussi des livres chrétiens ou philosophiques, ce qu’il faut éviter à tout prix.
    – les enfants, voyant que leurs père et mère ne s’adonnent pas aux mêmes travaux, risquent d’apprendre la différence des sexes. Or il est important que les deux parents soient absents et au travail, ou, que les deux parents soient au chômage et assistés.
    – tout ce qui a été détruit depuis 1789 risque d’être reconstruit.
    on peut continuer longtemps comme ça.

Les commentaires sont clôturés.