Un mandat d’arrêt émis contre Thomas Fabius aux États-Unis

Le fils aîné du ministre des Affaires étrangères est visé par un mandat d’arrêt de l’autre côté de l’Atlantique, selon l’hebdomadaire Le Point qui sort ce 29 octobre. Il est accusé d’avoir laissé une ardoise de près de trois millions et demi de dollars dans trois casinos du Nevada :

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Marino , 2 novembre 2015 @ 8 h 31 min

    Thomas Fabius est-il invisible pour la justice ?

    […]

    Parmi ceux qui jouent ainsi les invisibles, penchons-nous sur l’ineffable, l’inénarrable Thomas, le fils éponyme de notre ministre des Affaires étrangères. J’avoue que c’est un personnage dont je ne me lasse pas de conter les déboires. Figurez-vous que notre joueur pathologique vient d’avoir de nouveau des ennuis avec la justice, ni en France ni à Monaco mais cette fois aux États-Unis. Notre fils prodigue ferait l’objet d’un mandat d’arrêt, selon Le Point de cette semaine, pour chèque sans provision et vol. Il aurait laissé une dette de jeu dans plusieurs casinos du Nevada pour un montant total de près de 3 millions et demi de dollars, une bagatelle pour ce fils de ministre socialiste. Cette procédure n’est pas le dernier avatar de notre play-boy des tables de jeux. En effet, toujours d’après le même journal, Thomas « l’imposteur » intéresse de nouveau la justice française pour ses gains faramineux dans divers casinos de la planète. Il aurait ainsi gagné quelque 13 millions d’euros entre avril 2011 et avril 2012, pour « seulement » 5 millions d’euros de mise. Et dire que l’État cherche de l’argent !
    L’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) enquête depuis trois ans sur cette chance de « cocu ». Selon des experts des jeux, pour empocher de tels pactoles, il faut miser entre 20 et 25 millions d’euros. Vous me direz, depuis le temps qu’il « intéresse » la justice française celle-ci peut encore patienter jusqu’en 2017.

    […]

    http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/thomas-fabius-invisible-justice,216022

  • Trahi , 2 novembre 2015 @ 8 h 53 min

    Papa, SOCIALISTE??????

  • peripathos , 2 novembre 2015 @ 8 h 54 min

    Quelqu’un sait-il où se planque le fiston Fabius ?

    A l’Elysée ?
    La virago taupira , hier sur BFM devant une apoline “de Malherbe” très complaisante , a rapidement éludé la question en tant que ministre de la “justice” . Silence radio !
    La justice américaine appréciera

  • tapautour , 2 novembre 2015 @ 9 h 46 min

    même gueule de voleur que son père ! mais cette fois les relations de papa risquent de ne pas suffire pour échapper à la justice ! il va falloir qu’un chèque de 3 M $ originaire du ministère de papa parvienne à Las Vegas !

  • tell guillaume , 2 novembre 2015 @ 9 h 55 min

    On va voir si nos juges rouges vont montrer autant de zèle pour faire le nécessaire auprès du fils prodige du grand voyageur, contaminateur, pour arrêter ou plutôt convoquer le voleur de 3 millions de dollars , c’est très regrettable que l’oncle SAM l n’a pas envoyé un mandat d’arrêt international pour le faire arrêter, mais l’Élysée et Matignon veille sur leur petits mignons ! En échange de faire la carpette auprès de SAM ! Pays de M.. on s’enfonce de plus en plus !!

  • Marino , 2 novembre 2015 @ 10 h 02 min

    La justice américaine n’est pas la première à s’intéresser à Thomas Fabius, dont le train de vie apparaît depuis plusieurs années ne pas correspondre aux revenus que sa société de conseils est censée lui rapporter.

    Le trentenaire a ainsi été visé, avec d’autres personnes, par une information judiciaire contre X ouverte en France en juin 2013 pour “faux”, “escroquerie” et “blanchiment”.

    Thomas Fabius avait notamment éveillé les soupçons en réalisant l’acquisition en 2012, pour sept millions d’euros, d’un appartement à Paris. La transaction a fait l’objet d’un signalement à la cellule de renseignement financier Tracfin.

    Thomas Fabius est poursuivi en justice aussi par le Casino de Marrakech pour tentative d’escroquerie :

    Les aventures de Thomas Fabius à Marrakech commencent en novembre 2011, le fils ainé du Ministre des affaires étrangères, joueur invétéré, se fait plumer au Casino de Marrakech. Désirant continuer à titiller la chance, il demande un crédit à la direction, qui accède à sa demande en échange de quoi il laisse en gage une montre de luxe.
    Seul problème, elle est en TOC.

    Face à cette situation, les enquêteurs français vont examiner les comptes de Thomas Fabius, et vont très vite s’apercevoir que ses déclarations fiscales ne coïncident pas du tout à la réalité.

    Compte tenu du statut du père, au sein du nouveau gouvernement, Bercy ne juge pas utile d’approfondir les recherches, pouvant déboucher sur une enquête fiscale, et ce malgré un disfonctionnement flagrant.

    * Tous les Français ne bénéficient pas de la même solidarité de la part du gouvernement.

  • VonVon , 2 novembre 2015 @ 10 h 27 min

    Une honte.
    tout est permis aux enfants des ministres socialistes alors que tout citoyen lambda serait déjà en prison…
    id pour les enfants de Taubira etc…
    tous pourris…

Les commentaires sont clôturés.