Nicolas Doze : Le Smic est trop élevé en France

Le Smic français est l’un des plus élevé au monde et de fait, il est une barrière à l’emploi pour les gens peu ou pas qualifiés et il ne réduit ni les inégalités ni la pauvreté, explique Nicolas Doze ce jeudi sur BFM Business. Dans les faits, le Smic nuit aux gens qu’il était censé protéger. Mais 76% des Français (ceux qui n’ont jamais ouvert un livre d’économie) se déclarent opposés à toute atteinte au Smic :

Autres articles

14 Commentaires

  • baldag , 4 avril 2014 @ 12 h 13 min

    Je ne répondrai pas aux commentaires stupides que je lis sur le sujet. Monsieur Dozé est tout à fait compétent et lucide sur le sujet. Le SMIG est en effet trop élevé car à force d’être augmenté chaque année plus que l’inflation, il a fini par rattraper et englober plus le cas les salaires du bas de l’échelle. Au départ, être smicard, c’était être au bord de la rupture. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, mais le vocable laisse toujours (particularité bien française) le sentiment d’être un “sous-payé”! C’est vrai que ce n’est pas marrant de tirer le diable par la queue et je sais ce que c’est probablement bien plus que les détracteurs de monsieur Doze que j’attends preuve à l’appui en main!
    Mais je sais aussi que des gens qui ont un salaire modeste font n’importe quoi, empruntent pour acheter de l’inutile(smartphones, chaines, télé grand écran par exemple), avant de penser à budgéter leur nourriture, ce qui fait que le 5 du mois, ils n’ont plus un sou.
    Mais le problème du SMIG est d’abord économique : on ne peut payer ce qu’on appelait dans le temps un “manoeuvre” au prix d’un ouvrier hautement qualifié car il y a une différence : le niveau de capacité à produire entre les deux même si le moins qualifié est indispensable au qualifié. Et quand on est client d’une entreprise, on y regarde à deux fois, au prix, n’est-ce pas messieurs les détracteurs ?

  • zouzou , 4 avril 2014 @ 12 h 42 min

    Alors indexons au salaire perçu par foyer ou individu, le loyer, l’essence, les taxes multiples et diverses, les taux d’intérêts etc… etc….pour que chacun s’y reconnaisse car le SMIC est vraiment le minimum pour vivre actuellement et précisons en France, il ne faut pas comparer avec les autres pays nous sommes “en tous cas pour l’instant” tous différents et nous consommons différemment. En fait plus t’es pauvre plus t’es pauvre pour rester polie
    Le SMIC est une garantie de vie (minime) et met tout le monde au même niveau autrement nous n’aurions plus qu’à tuer tous les affreux !!!!! se retrouver comme au temps des misérables ne serait pour le coup pas un progrès mais une déchéance.

  • la Mésange , 4 avril 2014 @ 13 h 15 min

    C’était déjà le même zoziau qui avait déclaré il y a quelques années (4 ou 5 ?) qu’il fallait favoriser l’immigration pour lutter contre le chomage en France, ou quelquechose d’approchant (ce doit être facile à retrouver sur le net)…
    Bref, encore un déconnecté de la réalité.

  • René de Sévérac , 4 avril 2014 @ 15 h 11 min

    D’accord avec vous Fleur;
    Autre chose qui m’a choqué
    “… quelqu’un sans qualification, qui n’a pas le bac …”
    Sacré Doze, le baccalauréat serait donc une qualification !

  • René de Sévérac , 4 avril 2014 @ 15 h 17 min

    “Essaie de vivre avec”
    Il y a une solution qui “baisserait” artificiellement le salaire du Smicard et celui de Doze.
    Ca s’appelle dévaluation;
    mais ça exige de sortir du …Deuch Mark l’Euro.

  • René de Sévérac , 4 avril 2014 @ 15 h 18 min

    Pardon, mon effet est raté :
    mais ça exige de sortir du …Deuch Mark l’Euro.

  • FR , 8 avril 2014 @ 15 h 33 min

    Mais on baisse les salaires jusqu’où ?

    Jusqu’à 1000€ net/mois ?
    Jusqu’à 800€ net/mois ?
    Jusqu’à 600€ net/mois ?
    Plus bas encore ?

    A Strasbourg,
    le loyer minimum d’un studio atteint 450 €/mois charges comprises,
    l’alimentation 200€/mois/personne,
    les frais bancaires, assurances santé et habitation 60€/mois,
    les impôts et taxes 40€/mois,
    l’électricité 40€/mois,
    les transports en commun 40€/mois,
    le téléphone 20€/mois, etc.

    Sans enfants à charge, sans voiture, sans vêtements, sans meubles, sans frais de santé, sans complémentaire retraite, sans dépenses éducatives et sans dépenses liées à la recherche d’emploi, on est déjà quasiment à 900 €/mois.

    Alors, les libéraux ? Vous vous en fichez ?

    Vous vous reposez DE FACTO sur les aides sociales ?

    Ou vous comptez sur le fait que les socialos vont légaliser l’euthanasie pour résoudre l’équation ?

Les commentaires sont fermés.