Les effets pervers du salaire minimum

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 4 mai 2014 @ 9 h 44 min

    montant du SMIC brut : 1445 e . Le salarié , lui , voit le montant net qui arrive dans son compte en banque donc : 1100 e

    montant du RSA : 500 e net

    un couple préfère être tous les deux au RSA (= 1000 e) et se palucher devant la télé toute la journée, aller aux vacances payées par le Centre social en Juillet, ne pas payer d’impôts, être exonéré de la taxe d’habitation, voir son loyer être entièrement payé par l’allocation logement, sans compter tous les autres avantages données gratuitement par chaque mairie ici ou là…

    … Que d’aller se lever tous les jours travailler à l’usine dans le bruit des machines, sans voir ses enfants, ne pas pouvoir recevoir l’allocation logement et être ponctionné tellement qu’à la fin il ne peut pas joindre les deux bouts.

    je comprends aussi que les usines qui la France

  • Charles , 4 mai 2014 @ 11 h 14 min

    Bien vu jejomeau sur le rendement comparé SMIC/RSA.

    Point totalement occulté par l’auteur..yakafokon.
    Ce podcast relève d’une vision enfantine de l’économie.

    Les points volontairement oubliés:

    1.Distinction entre le SMIC apparent et le SMIC réel.
    1.1.Pour un SMIC net de 1.100,le salaire global est de 2.200€
    Comprenant toutes les charges sociales associées (salariales & patronales).
    1.2.Il faut ajouter les taxes associées aux salaires telles que taxe Professionnelle.
    1.3.Il faut ajouter le surcoût des 35 H rigides (au lieu de 35 h flexibles)
    1.4.Il faut ajouter le surcoût du code du travail,le plus complexe au monde
    1.5. Il faut ajouter la provision mensuelle pour congés payés,soit 8% par mois.
    nous arrivons a un coût global-réel qui se situe entre 2.500 & 3.000 selon les cas.

    2.Distinction entre grandes entreprises,moyennes et petites entreprises.
    Du point de vue du salarié au SMIC peu lui importe que ce Smic vienne
    d’une grande,moyenne ou petite entreprise:le Smic = le Smic.
    Du point de vue de l’entreprise,il y a une des différences considérables:
    Les grandes entreprises bénéficient des gains de productivité liés aux robots.
    mais elles sont confrontées a la concurrence de la mondialisation sauvage.
    Les petites entreprises de proximité bénéficient peu des gains d’automatisation
    mais soufrent également de la mondialisation sauvage qui s’accapare
    d’une partie grandissante du budget des familles (ex:produits numériques).

    3.Distinction entre salariés sans expérience professionnelle et ceux avec expérience.
    Le recours abusif aux stagiaires peut être dénoncé,mais pour autant le fait
    d’avoir réalisé 3 à 4 stages de 6 mois dans une même filière/compétence
    est un plus évident pour un jeune chômeur qui offre une réelle qualification.

    4.Distinction entre politique monétaire dynamisante par son adaptation flexible
    et politique monétaire stérilisante par son inadaptation.
    L’économie française est paralysée par l’euro rigide conçu pour l’économie allemande.

    5.Distinction entre salaire net et pouvoir d’achat.
    5.1.Comment se loger et vivre quand on gagne 1.100 net ????
    5.2.Le surcoût du logement est lié plusieurs facteurs bloquants,tels que la raréfaction
    du crédit immobilier bancaire (bon marché mais inaccessible par ses conditions).
    5.3.La sur-réglementation des permis de construire pour tout agrandissement
    du parc existant qui augmenterait le parc locatif de proximité (logement/travail).
    5.4. Le maintien de l’aspirateur à clandestins qui déclenche une sur-demande
    de logements et de prestations sociales qui en déclenchent la raréfaction.

    Bref,la solution commence par le haut (UERSS)et non par le bas (SMIC).
    A savoir la réforme de l’euro magique pour une dynamique Française.

    Le reste n’est que de la mauvaise littérature.

  • Charles , 4 mai 2014 @ 11 h 26 min

    J’ajoute que toute personne qui travaille au SMIC (ou autre)
    est confrontée a des frais professionnels obligés entre 300 € & 400€/mois :
    Transports,habillement,repas externes ,gardes d’enfants etc.
    Donc le vrai SMIC net est entre 700 € et 600 €/mois comparé a 480€ au RSA.

    Quand vous travaillez au SMIC vous vous efforcez de préserver votre dignité
    sur les signes visibles,tels que la propreté de vos vêtements et leur fraîcheur.
    Vous ne pouvez pas venir au bureau en tenue clochardisée.
    Au RSA,vous pouvez vivre en pyjamas.

    Quand vous touchez 2 SMIC en couple (donc 2.200/mois)
    ,vous perdez toute une panoplie de prestations
    au point de ne plus pouvoir avoir d’enfants
    alors que un couple d’origine clandestine avec 2 RSA et 2 enfants
    aura un meilleur revenu global équivalent a 4.000 e net
    pour un couple salarié.et sans enfant (donc imposable ).
    Si le couple d’origine clandestine a 4 ou 6 enfants c’est encore mieux.

  • Français désabusé , 4 mai 2014 @ 12 h 14 min

    Pour une personne seule, RSA 439 euros net

  • térésa , 5 mai 2014 @ 0 h 49 min

    Remettre en place ce qui s’appelait “Assédic”, après 2 refus de place proposée on ne touchait plus rien, donc obligé d’accepter l’emplois similaires ex : je vendais des robes, puis des chaussures, puis des pièces détachées (ayant eu un garage station). Alors stop aux RSA qui n’a fabriqué que des fainéants, profiteurs .Et que t’état redonne aux petits patrons le droit d’embaucher pour l’apprentissage .alors q’il leur a coupé cette possibilité.

Les commentaires sont clôturés.