La Une raciste anti-Français du « Parisien » du 2 juin

Si Le Parisien avait titré « Encore un terroriste arabe » (ce qui aurait été plus exact), imaginez la polémique qui aurait suivi !

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Nasser , 4 juin 2014 @ 12 h 43 min

    Excellent leur humour! Moi j’aurais mis « encore un terroriste norvégien!! »

  • Voyageur , 4 juin 2014 @ 12 h 50 min

    La une du Parisien se voulait provocatrice mais peu importe, la photo, même de mauvaise qualité, parle d’elle-même !

  • monhugo , 4 juin 2014 @ 13 h 44 min

    Le « second degré », impossible au « Parisien » ?
    Il arrive de temps en temps que la chape de plomb du politiquement correct soit (très) légèrement soulevée dans ce média « popu », ultra bien-pensant. Je tente quasiment tous les jours d’y déposer des commentaires. « Modérée » la plupart du temps – la censure s’effectuant a priori. Mais il arrive que… Par exemple, il y a 2 jours, sous l’article « Taubira : le vote des étrangers serait un « acte juste » – parmi les 35 « réactions » sélectionnées pour faire « pluraliste »(j’imagine qu’il y en a eu des centaines), mon : « Supprimer le droit du sol serait un « acte juste ». Les Français sont en voie de disparition, submergés par l’immigration de masse » est passé.
    Ce qui m’étonne encore !

  • Le Dindon Déchainé , 4 juin 2014 @ 14 h 26 min

    Ma jument a mis bas dans l’étable à vaches ,
    donc ma jument est une vache !

  • CLOVIS , 4 juin 2014 @ 14 h 26 min

    je partage votre commentaire

  • monhugo , 4 juin 2014 @ 14 h 26 min

    Ce Machinmouche n’est pas (que) français, côté papiers. Même quelqu’un de politiquement correct ne peut occulter qu’il est « franco-algérien » – il a, né de parents algériens, la double nationalité. Il pouvait demander un passeport algérien. Mais, pour aller faire le « jihad » en Syrie, et se balader au retour (jusqu’en Malaisie), c’est un passeport français qu’il a utilisé. On se demande bien pourquoi….

  • CLOVIS , 4 juin 2014 @ 14 h 29 min

    d’accord avec vous

Les commentaires sont clôturés.