Struthof, le camp oublié Vidéo)

Struthof, le camp oublié Vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=Bw-9Hq8s7Uo

Le 23 novembre, jour de la libération de Strasbourg, l’armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. Installé en Alsace, région annexée par l’Allemagne, il fut l’unique camp de concentration installé sur le territoire français. Dans ce camp de travail, les déportés participent à l’économie et à l’industrie de guerre nazie dans des conditions climatiques et disciplinaires qui en font l’un des camps les plus meurtriers du système concentrationnaire nazi. Les héros de la Résistance, surnommées les « Nacht und Nebel » (Nuit et brouillard) par les officiers allemands, y disparaissent massivement. Des expériences médicales et anatomiques sont perpétrées sur les déportés juifs, tziganes, français, russes, allemands, néerlandais, réduits à l’état de cobayes. Un intime de Himmler, le professeur d’anatomie August Hirt, constituera même une collection de squelettes.

Articles liés