Cette réalité que certains s’acharnent à cacher

Voici le témoignage de Claire :

Journaliste en presse écrite, je suis depuis quelques mois les manifestations des opposants au mariage et à l’adoption pour les personnes de même sexe. Au cours de ces événements, il m’est arrivé de parler aux manifestants, autant qu’aux forces de l’ordre, aux commerçants, prenant note de tout ce qu’ils me disaient avec le plus grand intérêt.

De ce que je rapportais de ces témoignages, quelle ne fut pas ma surprise de constater que ma hiérarchie ne voulait pas en entendre parler. Ce comportement m’a poussé à m’intéresser davantage à ce mouvement qui semblait déranger.

Qui sont-ils ? Des étudiants, des jeunes pros, réunis autour de leurs convictions, mais aussi et surtout animés d’une joie et d’une paix jamais rencontrées lors de mes précédentes couvertures de mouvements sociaux.

Mais aujourd’hui je prends ma plume car il m’a paru important et de mon devoir d’informer et de faire connaître ces informations que j’avais glané, en particuliers auprès des policiers. Les forces de l’ordre, tout en obéissant aux ordres qui leur sont donnés à l’encontre des manifestants glissent souvent un petit mot laissant penser qu’ils ne sont pas si éloignés des causes que ces jeunes défendent. « Ne vous inquiétez pas, nous votons bien ». « Encore quatre ans à tirer ». « Ne lâchez rien ». ou encore : « Qui vous dit que ma femme n’est pas en train de manifester avec vous ? ».

L’un d’eux va plus loin et se confie : « Déjà le 13 janvier on avait l’ordre en début de manifestation de ne communiquer les chiffres sous aucun prétexte, mais les manifestants étaient bien plus d’un million deux cents mille, ça nous a été confirmé plus tard ». « Ca fait plus de dix ans que je fais ce métier, je n’avais jamais vu autant de monde, d’ailleurs le 24 mars, quand j’ai vu la marée arriver, j’ai pensé qu’on était foutu ».

Quelques jours plus tôt, devant le Palais de justice, à la rencontre des veilleurs debout, un des CRS lance en raccompagnant quelques jeunes au métro : « Vous pensez bien que ce que l’on fait est clairement politique, et encore vous n’imaginez pas les bêtises qu’on entend dans les couloirs à votre égard ». Un autre confirme : « On sait qu’on est borderline lorsqu’on raccompagne ces jeunes au métro puisqu’ils n’ont aucun signe distinctif ni slogan. On sait juste que ce sont eux, mais ce n’est pas un critère en soi ». Autrement dit du « délit de bonne gueule ».

Comme si ces témoignages n’étaient pas assez convaincants, un policier m’a confirmé il y a deux heures que lors d’une manifestation, les ordres étaient de communiquer par téléphone puisque les conversations radios sont enregistrées. Sourire gêné, le malaise est évident.

A ma question : « Pourquoi n’avertissez-vous pas les grands médias de façon anonyme », il répond : « On n’est pas encore en dictature, mais j’ai une femme et des enfants, je ne peux pas me permettre de perdre mon travail ».

Leur inquiétude majeure les prochains jours : « Comment identifier ces opposants le 14 juillet… »

Autres articles

94 Commentaires

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 7:53 @ 7 h 53 min

    Vous pourriez peut-etre m’en envoyer un par messagerie ? Ou par imprimante 3D ? Ca me permettrait eventuellement d’aider a la diffusion de cette langue, dans des pays de “sauvages”, comme les Chinois, par exemple ?

    Comme vous le soulignez par ailleurs, sans avoir pour autre fondamental qu’un POSTULAT ( La France est la creme de la creme ), je vous confirme avoir effectivement trouve ( DE VIVO, donc ) de l’herbe plus verte et plus appetissante, parmi mes ruminants.
    Mes ruminants sont peut-etre aussi , ceux qui ont fabrique, votre ordinateur et votre telephone, voire ceux qui vous permettent d’ecrire ICI, par INTERNET, et non par MINITEL.
    Dans la classification animale, les mamiferes ruminants sont toutefois un cran au dessus des limaces, nous sommes bien d’accord, monsieur le Francais et Suffisant. 🙁 ?

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 7:55 @ 7 h 55 min

    Ma lutte n’est d’ailleurs pas tournee contre d’autres CULTURES, specifiquement, LOIN S’EN FAUT…

    Elle est tounee contre la MEDIOCRITE et la STUPIDITE.

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 8:30 @ 8 h 30 min

    En Anglais:
    DES territoires occuppes = occupied territories
    LES territoires occuppes = THE occupied territories.

    Un probleme ?

    Les claviers permettant la transcription parfaite en Francais ne sont disponibles qu’en zone francophone. En outre le “systeme” ( OS ), doit lui-meme etre charge avec cette langue.
    Je dispose actuellement de 3 PC. Ces trois la supportent tous l’Anglais dont je peux d’ailleurs choisir differentes versions, version britannique, americaine, australienne, etc…
    L’un est avec clavier allemand en parallele, le second thailandais en paralelle, le dernier chinois avec 10 000 ideogrammes ( version Taiwan), contre 7000 a Hong Kong et 4000 en Chine continentale. De ce fait je puis ( eventuellement ) parler non seulement le Mandarin officiel, mais le Cantonais aussi important par le nombre, et les dizaines d’autres langues chinoises ( a 100 millions d’interlocuteurs ce n’est plus un dialecte, s’pas ? )
    Chacune de mes touches clavier porte donc en moyenne 4 caracteres, je ne vois pas ou je pourrais y loger du Francais, en plus.
    Une tres belle langue certainement. Toutefois, le croiriez vous, depuis plus de 15 ans, son usage est pour moi, tout a fait MINEUR.
    Je ne denigre certes pas cette langue, je m’offusque qu’elle soit en passe de devenir une langue morte, en particulier grace aux magnifiques efforts de l’Education Nationale.

    Une langue peut parfaitement etre suffisante et evolutive, et pourtant disparaitre de l’usage courant: voir le Latin…

    Je vous sais gre de vous enquerir de mon etat de satisfaction personnelle.
    Je suis absolument ENCHANTE par mes concubines chinoises, que je ne changerais pas pour tout l’or du monde.
    ( d’ailleurs l’or est en chute s’pas, alors que mes delicieuses ( Hummmm ) compagnes, sont chaque jour plus belles et prevenantes ).

    Pour la gastronomie, je ne suis pas un politicien ou un haut fonctionnaire francais. Donc en France, je n’ai pu approcher des tables etoilees au Michelin, qu’une ou deux fois dans ma vie. ( Et encore , j’etais l’invite …)
    Je me satisfais TRES BIEN , DES cuisines Chinoises ( Il y a PLUS qu’une seule Cuisine chinoise, ce qui n’est pas vraiment etonnant pour un pays de 1200 millions d’habitants ), lesquelles me sont accessibles, au gout, et au portefeuille.
    Comme elles sont en outre, tres saines, j’en fait un large usage, ce qui est peut-etre le secret – avec mes concubines – de ma sante exceptionnelle ?

    Tres eventuellement , comme vous m’etes tres sympathique, la CULTURE chinoise a au moins une anteriorite de 7000 ans, CQFD…J’ai comme un doute que l’Europe puisse etre aussi resiliente…Je veux dire l’Europe non islamisee , bien sur…

    Bonjour chez vous …

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 8:35 @ 8 h 35 min

    Je vous remercie, cher monsieur monhugo, de votre INTELLIGENCE et de votre civilite, qui sont dignes au demeurant d’un pays exceptionnel ( la France ) ou je ne puis vivre toutefois, pour des motifs socio-politiques, DU MOMENT…

    Mes sinceres salutations.

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 8:40 @ 8 h 40 min

    Tres bonne observation monsieur monhugo. En plus de ces precisions dans la langue courante, a l’ecrit, l’Anglais presente tres souvent un mot de racine saxonne, et un autre de racine latine.

    Un dictionnaire d’Anglais comporte un bon
    10 000 mots. Je n’ai pas verifie avec un dictionnaire francais, mais ils semblent 1/3 moins epais… 🙂

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 8:46 @ 8 h 46 min

    100% d’accord.
    “la forme est a l’egal du fond” Confucius.

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 8:54 @ 8 h 54 min

    “En Chine, je parle Chinois” Marco Polo.

    Ici tout le monde est capable de repondre dans la langue de CROUILLE que tu utilises , CONNARD, et qui doit compter a tout le mieux une douzaine de mots, en tout et pour tout.

    En outre, il serait vain de penser que les LETTRES ne soient pas capables d’utiliser la FORCE.

    ” Mens sano in corpore sano ”

    Donc si tu en veux, tu vas en avoir de la “bastonnade”, suivant l’orthographe francaise du 17eme siecle.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France