Cette réalité que certains s’acharnent à cacher

Voici le témoignage de Claire :

Journaliste en presse écrite, je suis depuis quelques mois les manifestations des opposants au mariage et à l’adoption pour les personnes de même sexe. Au cours de ces événements, il m’est arrivé de parler aux manifestants, autant qu’aux forces de l’ordre, aux commerçants, prenant note de tout ce qu’ils me disaient avec le plus grand intérêt.

De ce que je rapportais de ces témoignages, quelle ne fut pas ma surprise de constater que ma hiérarchie ne voulait pas en entendre parler. Ce comportement m’a poussé à m’intéresser davantage à ce mouvement qui semblait déranger.

Qui sont-ils ? Des étudiants, des jeunes pros, réunis autour de leurs convictions, mais aussi et surtout animés d’une joie et d’une paix jamais rencontrées lors de mes précédentes couvertures de mouvements sociaux.

Mais aujourd’hui je prends ma plume car il m’a paru important et de mon devoir d’informer et de faire connaître ces informations que j’avais glané, en particuliers auprès des policiers. Les forces de l’ordre, tout en obéissant aux ordres qui leur sont donnés à l’encontre des manifestants glissent souvent un petit mot laissant penser qu’ils ne sont pas si éloignés des causes que ces jeunes défendent. « Ne vous inquiétez pas, nous votons bien ». « Encore quatre ans à tirer ». « Ne lâchez rien ». ou encore : « Qui vous dit que ma femme n’est pas en train de manifester avec vous ? ».

L’un d’eux va plus loin et se confie : « Déjà le 13 janvier on avait l’ordre en début de manifestation de ne communiquer les chiffres sous aucun prétexte, mais les manifestants étaient bien plus d’un million deux cents mille, ça nous a été confirmé plus tard ». « Ca fait plus de dix ans que je fais ce métier, je n’avais jamais vu autant de monde, d’ailleurs le 24 mars, quand j’ai vu la marée arriver, j’ai pensé qu’on était foutu ».

Quelques jours plus tôt, devant le Palais de justice, à la rencontre des veilleurs debout, un des CRS lance en raccompagnant quelques jeunes au métro : « Vous pensez bien que ce que l’on fait est clairement politique, et encore vous n’imaginez pas les bêtises qu’on entend dans les couloirs à votre égard ». Un autre confirme : « On sait qu’on est borderline lorsqu’on raccompagne ces jeunes au métro puisqu’ils n’ont aucun signe distinctif ni slogan. On sait juste que ce sont eux, mais ce n’est pas un critère en soi ». Autrement dit du « délit de bonne gueule ».

Comme si ces témoignages n’étaient pas assez convaincants, un policier m’a confirmé il y a deux heures que lors d’une manifestation, les ordres étaient de communiquer par téléphone puisque les conversations radios sont enregistrées. Sourire gêné, le malaise est évident.

A ma question : « Pourquoi n’avertissez-vous pas les grands médias de façon anonyme », il répond : « On n’est pas encore en dictature, mais j’ai une femme et des enfants, je ne peux pas me permettre de perdre mon travail ».

Leur inquiétude majeure les prochains jours : « Comment identifier ces opposants le 14 juillet… »

Autres articles

94 Commentaires

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 9:03 @ 9 h 03 min

    Ca peut fonctionner SI votre DOS est charge avec la langue francaise, SEULEMENT…
    Point d’importance ce me semble, car s’il est facile d’installer n’importe quel clavier, le systeme clavier-DOS doit etre en harmonie.
    Les PC aujourd’hui sont charges avec plusieurs dizaines de langues, ce qui ne garantit PAS le Francais, suivant la zone d’achat dans le MONDE..:-)

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 9:11 @ 9 h 11 min

    BOXER et THEOFRED pourraient bien n’etre qu’une seule et meme personne, une seule et meme “famille” , a tout le moins.
    Les insultes etant punissables par le CP Francais, je preconise de ne pas repondre par l’insulte a ce qui pourtant en meriterait, mais par IGNORER completement ces hurluberlus dont la musique les annonce de fort loin.

    Eventuellement, j’ai rappelle a ces troublions que l’Histoire de France a demontre que son peuple est parfaitement a meme de REPLIQUER a la VIOLENCE, PAR LA VIOLENCE.

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 9:48 @ 9 h 48 min

    Ma chere, la CIVILISATION impose d’avoir de la TENUE. On ne peut admettre, que pour etre plus detendus, les gens pourraient sortir dans la rue, sans s’etre torche le derriere.

    J’admire que cette journaliste tente de s’exprimer haut et clair, ce qui dans l’ambiance actuelle pourrait lui etre prejudiciable.
    Je l’admire donc pour son courage.

    Toutefois il est inexcusable considerant sa profession, qu’elle s’exprime dans une langue aussi approximative. Il y va de sa CREDIBILITE et de la NOTRE.

    Tres eventuellement, cette presente gazette informatique est lue a l’etranger, ainsi que j’en temoigne moi-meme, et un encart d’un citoyen americain tres patelin, qui demandait des precisions linguistiques.
    Ce en quoi il a ete vertement rabroue , par des insultes directes.

    Une maitrise decente de la langue de Moliere pourrait donc etre notre premier signe de ralliement. La langue supporte la culture, et la culture supporte la Nation.

    La deculturation par le biais de l’Education Nationale, n’est certainement pas innocente, mais parfaitement organisee…Depuis 1968 au moins. Avant sans doute, car elle etait un outil de nivellement de classe.
    Et ce nivellement est certainement plus facile par le bas.
    Plus facile d’etre sale que d’etre propre.
    Plus facile d’etre grossier que poli.
    Plus facile d’utiliser une langue composee de borboryghmes ( pas sur de l’orthographe et sans dictionnaire Francais ) et d’une douzaine de mots.

    Je vous recommande la lecture de Desmond Morris, prix Nobel, ayant traite de l’Homme en tant que Primate.
    Et d’un autre Prix Nobel ( litterature ) un Britannique dont le nom m’echappe, recompense pour un tres petit ouvrage ” la guerre des mouches”.
    Le traite de Desmond Morris est lui aussi tres petit et TRES facile a lire…

    La civilisation n’est pas chose aisee. Je me rejouis toutefois de voir que dans des pays comme la Chine, ou l’alphabet a ete reduit de 10 000 ideogrammes a 900 par Mao Ze Dhong, par souci de nivellement justement, de voir que la jeunesse de ce pays est affamee de culture, et souvent n’a qu’un regret: ne pas avoir suffisemment etudie, ce qui vient en premier rang si, interroges, on leur demande ce qu’ils auraient souhaite changer dans leur vie…
    Genetique peut-etre lorsque l’on voit la resilience de la CULTURE chinoise sur 7000 ans… ?

    Fort heureusement si les ordinateurs de Chine continentale porte dorenavant 4000 ideogrammes, ceux de Hong Kong en portent 7000, et ceux de Taiwan, l’integralite ou proche, des 10 000 evoques plus haut.

    Mes salutations a ceux qui marchent sous l’etendard d’un pays admirable et respectable.

  • Diadia , 4 Juil 2013 à 9:57 @ 9 h 57 min

    Juste une petite correction : vous vouliez sans doute dire “Mens sana in corpore sano”.

    A part cela, au plaisir de vous relire.

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 4 Juil 2013 à 10:01 @ 10 h 01 min

    Pour les Forces de Police, les articles suivants , du Code Penal, s’appliquent:

    CP 122-4 : refuser des ordres manifestement illegaux
    CP 432-4 : atteinte arbitraire a la liberte individuelle.

  • Diadia , 4 Juil 2013 à 10:15 @ 10 h 15 min

    Vous avez tout à fait raison de vous ériger contre l’orthographe malmenée du français par une journaliste. Mais, comment diable a-t-elle réussi le concours d’entrée dans une école de journalisme ? A moins qu’elle sorte de l’université, ceci explique cela.
    Il arrive un moment où une mauvaise orthographe efface toute argumentation sur un sujet. Ce qui reste, c’est ce qui irrite de plus. Quelle crédibilité donner à cette journaliste, à ses capacités d’observation et de synthèse. ? Une bonne orthographe est la carte de visite d’une personne, une forme de politesse et de rigueur, une tournure de l’esprit.

  • Robert A. Bertrand-Righi , 4 Juil 2013 à 17:13 @ 17 h 13 min

    “superbe” allez coucher !!!

Les commentaires sont fermés.