Qui pour faire taire l’intolérable mépris et l’arrogance de Macron? (Vidéo)

Qui pour faire taire l’intolérable mépris et l’arrogance de Macron? (Vidéo)



Le 29 juin dernier,  Macron inaugurait à Paris la Station F, «le plus grand incubateur de start-up du monde». Dans cette ancienne gare réaménagée, en présence du maire de la capitale Anne Hidalgo et de l’entrepreneur et fondateur de Free Xavier Niel, l’un de ses copains milliardaires, il a osé déclarer que dans les gares comme dans le monde, on croise «des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien».

De quoi susciter la colère de très nombreux internautes et de certaines personnalités, qui ne se sont pas privés pour condamner ces propos.
Il ne s’agit pas d’un dérapage malencontreux. Macron connait le poids des mots et le choc des photos. Il est réellement, effectivement d’un mépris total pour tous ceux qui ne sont pas richissimes et ne s’en cache pas, ce qui est plus insupportable encore! Ne s’intéressant et ne servant que les puissants l’ayant fait élire, il est privé de décence ordinaire.
Retours en arrière.
 

“L’anecdote” du costard à Lunel

Lors d’un déplacement à Lunel, dans l’Hérault, où il se rendait vendredi pour visiter une école du numérique, Emmanuel Macron a eu un échange vif avec deux grévistes cégétistes :

“Vous n’allez pas me faire peur avec votre Tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler.”

Ce à quoi l’un des hommes, indigné, a répliqué : “Depuis l’âge de 16 ans, je travaille, Monsieur.”

 
 

 Les entrepreneurs ont une vie dure

Le 20 janvier 2016, ainvité sur le plateau de BFMTV pour défendre le nouveau plan d’urgence contre le chômage annoncé par François Hollande, le ministre a eu ces mots :

“Bien souvent, la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié, il ne faut pas l’oublier. Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties. “

 

 Ces jeunes qui “rêvent de devenir milliardaires”

Le 7 janvier2015, lors de sa visite au Consumer Electronic Show, le salon high-tech de Las Vegas, où il alla à nos frais, sans appel d’offres préalable ce qui va faire sauter son actuelle ministre du travail alors responsable de l’organisme “payeur…   Emmanuel Macron déclara dans une interview au quotidien “Les Echos” :

“L’économie du Net est une économie de superstars. Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires.”

 

 Ces “pauvres” qui voyageront plus facilement

En présentant son projet de développement du transport en autocar, le 15 octobre 2014, le ministre de l’Economie a précisé que cette mesure pourrait “bénéficier aux pauvres qui voyageront plus facilement”.

“Pour qui cette réforme est-elle bonne ? Elle est bonne pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer dans les transports en commun parce que le train est trop cher. Donc quand on me dit, ‘les pauvres voyageront en autocar’, j’ai tendance à penser que c’est une caricature, mais les pauvres qui ne peuvent pas voyager voyageront plus facilement […] parce que l’autocar c’est 8 à 10 fois moins cher.”

Les salariées illettrées” de Gad

Le 17 septembre 2014, pour sa première interview en temps que ministre de l’Economie au micro d’Europe 1, Emmanuel Macron cherche un exemple pour illustrer la nécessité de réformer le permis de conduire. Il ne trouve rien de mieux que de citer les employées de l’abattoir de porc Gad, en liquidation judiciaire :

“Il y a dans cette société (Gad), une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées, pour beaucoup on leur explique : ‘Vous n’avez plus d’avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 kilomètres !’ Ces gens-là n’ont pas le permis de conduire, on va leur dire quoi ?”

Et la dernière et la plus savoureuse car elle s’adresse aux médias qui le méritent bien:  le Macronix Imperator  ne donnera pas d’interview télévisée  le 14 Juillet, rompant avec la tradition  initiée par Giscard, du fait de sa “pensée trop complexe».

Ce type est  fort malappris, d’une suffisance pathologique, remarquée depuis longtemps, entre autres par les dessinateurs de presse qui, plus courageux que les journalistes, à juste titre, se foutent bien de sa gueule!

Rire, c’est bien mais le faire taire, ce serait mieux!

Articles liés