Cécile Duflot mitraille ses amis de Légions d’honneur

On savait que la Légion d’honneur était quelquefois distribuée de manière assez légère mais il y a longtemps que l’on avait vu un tel arbitraire dans le choix des décorés. La principale mise en cause : Cécile Duflot.  Le ministre du logement est accusée par l’hebdomadaire Le Point d’avoir « fait pleuvoir des légions d’honneur sur ses camarades ».  Ainsi la promotion du 14 juillet a compté Dominique Voynet, figure d’EELV, Catherine Calmet-Rebérioux, secrétaire générale du groupe Vert au conseil régional d’Ile-de-France, Jean Malet, conseiller régional Vert et maire de Mezy-sur-Seine,  Maryse Oudjaoudi, militante et candidate Verte dans l’Isère aux dernières législatives,  Jean-François Caron, maire Vert de Loos-en-Gohelle dans le Nord  ou encore Michèle Rivet, vice-présidente Verte du conseil régional du Centre.

Outre ses amis écologistes, Cécile Duflot a également récompensé d’autre tendances de gauche, mais en moins grand nombre. Ainsi, 6 membres du Parti socialiste et un membre du Parti communiste ont également bénéficié des faveurs du ministre. Dix-sept autres décorés sont des « associatifs et professionnels du logement », a précisé Cécile Duflot sur son compte twitter. Aucun élu de droite n’a été retenu par le ministre.

Sans aller jusqu’à supposer de telles extrémités, on sait néanmoins que les Légions d’honneur peuvent être au cœur de scandales politiques.

Ainsi, le 7 octobre 1887, la presse dévoila un trafic de décorations mis en place par Daniel Wilson, député d’Indre-et-Loire et gendre du Président de la république Jules Grévy. L’enquête révéla que Wilson trafiquait de son influence pour négocier des participations d’hommes d’affaires dans ses entreprises en échange de l’obtention de décorations. Il avait vendu des milliers de décorations et notamment la Légion d’honneur. Cette affaire, connue sous le nom du « scandale des décorations » aboutit à la démission du Président républicain Jules Grévy.

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Yves Tarantik , 3 août 2012 @ 12 h 03 min

    Duflot voudrait-elle noyer la gauche sous un fleuve de décorations ?
    De toute façon elle ne peut être soupçonnée d’aucun sectarisme
    La gauche est juste, par définition et pour l’éternité.

    Mais quand même… voilà qui ridiculise un peu plus la démocratie.
    Donnez du pouvoir aux esprits faibles et vous êtes certain de promouvoir la sottise.

    Le règne de Flamby Ier n’a pas fini de nous stupéfier de ses bouffonneries !

  • Thierry , 3 août 2012 @ 19 h 02 min

    Ce qui me dégoute franchement, c’est que la légion d’honneur que l’on donne à titre posthume aux militaires français tués au combat, ou aux policiers et gendarmes morts en service, sont complètement dévalorisées par des distributions à des gens qui ne le méritent pas.

  • President2017 , 3 août 2012 @ 19 h 46 min

    Quand on sait que la légion d’honneur est surnommée « la rouge », il ne faut plus s’étonner de rien de la part de Mme Duflot!

  • Nicolas M. , 4 août 2012 @ 1 h 13 min

    C’est naturel. Si la gauche est au pouvoir, elle donne des Légions à ses amis (PS, Verts…) qui pensent comme elle, qui va dans le même sens, qui encourage les même idées. Si demain le Front National est au pouvoir, il donnera des Légions à des nationalistes, à des personnalités qui ont le sens de la patrie, l’amour de la France chevillé au cœur, qui vont dans le même sens que la politique menée, ont la même vision de la France. Au même titre que les Verts, on accusera alors le FN de décorer ses amis et proches. Rien de plus naturel, c’est humain et politiquement assez logique. La polémique est inutile. Attaquons plutôt le fond des choses, l’horrible politique socialiste et ultra-libérale.

  • pat61 , 4 août 2012 @ 7 h 23 min

    ça c’est une sacré menteuse, elle ne fera rien honnêtement. Elle s’y croit beaucoup trop mais avec ce gouvernement de crâneurs, et qui ne fait rien, elle est bien avec eux..qui se ressemble, se rassemble.

  • Richard , 4 août 2012 @ 7 h 56 min

    Elle aurait du décorer son cher beau frère , il le vaut bien…

  • Elle serait probablement la première, avec ses amis, pour dénoncer de telles pratiques si elles étaient le fait de la « droite »!

Les commentaires sont clôturés.