Brésil : Son enfant est porteur de la trisomie 18, la justice l’autorise à avorter

Une cour de São Paulo a autorisé une femme enceinte de quatre mois à avorter alors que la loi brésilienne n’autorise l’avortement qu’en cas de viol ou lorsque la vie de la mère est en danger, révèle le quotidien Folha de São Paulo. La raison de cette décision ? L’enfant a été diagnostiqué porteur du syndrome d’Edwards, aussi appelé trisomie 18, une maladie chromosomique congénitale provoquée par la présence d’un chromosome surnuméraire pour la 18e paire. Ce syndrome malformatif entraîne la plupart du temps une mort précoce.

La première demande d’avortement de la mère a été rejetée. Puis, celle-ci a interjeté appel, invoquant un risque pour sa vie et le fait que l’enfant n’avait aucune chance de survie à la naissance. C’est évidemment faux, comme le montre l’émouvant combat pour survivre de Bella Santorum, une des filles de l’ancien candidat à l’investiture républicaine Rick Santorum. Bien qu’atteinte de la trisomie 18, elle a fêté en mai dernier ses quatre ans.

La cour d’appel a finalement autorisé l’avortement, expliquant que la loi, qui n’a pas été changée ces soixante-dix dernières années, doit être interprétée avec une certaine souplesse… Ce n’est pas la première fois que la justice brésilienne autorise l’élimination d’un enfant “anormal” dans le sein de sa mère : en avril dernier, la Cour suprême avait autorisé l’avortement d’un fœtus atteint d’anencéphalie

Autres articles

3 Commentaires

  • Odette de Lannoy , 4 Sep 2012 à 15:44 @ 15 h 44 min

    Je suis extrêmement méfiante quand un mèdecin annonce à la mère que son enfant est atteint de trisomie ou autres maladies et qu’il faut avorter….On a jamais autant parlé d’avortement comme s’il fallait abslument passer par là même si ….je connais plusieurs cas à qui on a dit que l”‘enfant n’était pas normal , deux cas en particulier le I° la future mère a dit “non je garderai mon enfant” et c’est une magnifique petite fille qui est née et qui se porte comme un charme. Le 2 ème un ménage lui militaire (afganistant) qui a déja trois filles On lui annonce que ce sera un garçon mais ….voila il ne sera pas normal, il est atteint d’un grave problème au coeur..il ne vivra pas …il faut avorter etc …Les parents vont à Nantes consulter un autre mèdecin qui leur dit ” votre enfant va très bien.”Le bébé est né il y a 5 ans il est magnifique.On se pose des questions ….Oui la guerre est partout, mais ne serait elle pas également contre les naissances des petits français…c’est à se le demander. J’ajouterai les hurlements impressionnants du Président qui, un dimanche matin hurlait à la radio “Il y a des avortoirs dans les hôpitaux..il faut s’en servir ” Cela pose question …

  • FrançaisETpatriote , 4 Sep 2012 à 16:35 @ 16 h 35 min

    Cette une bonne chose (surtout pour la triste vie de l’enfant)

  • Odette de Lannoy , 4 Sep 2012 à 21:18 @ 21 h 18 min

    Ce que j’ai voulu dire et qu’il faut comprendre c’est que de plus en plus souvent le diagnostique de mèdecin sans scrupule est faux. La preuve…..On a donc tout intérêt a consulter un autre mèdecin….

Les commentaires sont fermés.