Bornéo : des villageois affamés tuent près de 700 « hommes de la forêt »

Indonésie. 691 orangs-outans ont été tués par des villageois affamés du Kalimantan, sur l’île de Bornéo, rapporte jeudi The Nature Conservancy sans préciser sur quelle période. « Certains habitants désespérés n’avaient pas d’autres choix que de les tuer pour se nourrir après avoir passé trois jours à chasser sans succès »a expliqué Suci Utami Atmoko, coordinateur de terrain de l’organisation de protection de l’environnement, au Daily Mail. La peur des attaques, la capture de bébés orangs-outans pour les revendre comme animaux de compagnie et le commerce de leur viande pour la médecine traditionnelle seraient également en cause. Il ne reste plus que 50 000 orangs-outans à Kalimantan, selon le World Wildlife Fund.

Le nom malais de ces singes, orang hutan, signifie « homme de la forêt ».

Autres articles