“Grand remplacement” : au Front national, Marine Le Pen est la seule à ne pas y croire

Interrogée par Le Journal du Dimanche, Marine Le Pen explique ne pas croire au “grand remplacement” théorisé et dénoncé par l’écrivain Renaud Camis : « Le concept de grand remplacement suppose un plan établi. Je ne participe pas de cette vision complotiste » (sic). « Je pense de manière plus pragmatique que l’immigration est utilisée depuis trente ans par les grands milieux financiers pour peser à la baisse sur les salaires, avec une grande efficacité si j’en crois les derniers chiffres », continue la Présidente du Front national.

Jean-Marie Le Pen, l’ancien Président du Front national de la jeunesse Julien Rochedy ou encore le directeur de cabinet de Marine Le Pen Philippe Martel, qui font eux, régulièrement allusion au “Grand remplacement”, apprécieront…

Articles liés

80Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • lionel , 3 novembre 2014 @ 10 h 58 min

    La ligne A.Soral est en train de l’emporter au F.N .

  • Saint-Surge , 3 novembre 2014 @ 11 h 12 min

    Le grand remplacement est en marche, c’est un fait que tout un chacun peut constater. Pas besoin de complot pour ça.

  • Pascal , 3 novembre 2014 @ 11 h 28 min

    Comme le dit Francis Cousin que Marine remercie dans son livre, le Grand Remplacement n’est pas anti-blanc, il est anti-révolutionnaire. Au Japon il n’y a pas de Grand Remplacement parce que la soumission y est culturelle. L’Europe (et particulièrement la France, nation politique par excellence) est un continent de peuples révolutionnaires aux antipodes du despotisme oriental.

  • Arwehr , 3 novembre 2014 @ 11 h 30 min

    Très bien dégoupillé !

  • François2 , 3 novembre 2014 @ 11 h 42 min

    Elle a uniquement tort : quand on lit ça, on peut penser qu’elle est définitivement à côté de la plaque et qu’elle va droit dans le mur de la charia comme tous les UMPS.
    Complot ou pas, là n’est pas la question : “Le grand remplacement” est un constat déjà passé, toujours présent et inéluctable si les politiques (à commencer par Marine) ne veulent rien faire. Il y a 28 ans Jean Schmitt (qui avait fini comme directeur de la rédaction du Point) écrivait : “C’est un génocide. C’est de la démence, du suicide”.
    Il y a quelques jours sur France-Info, un commentateur disait : “La religion musulmane est EN PASSE de devenir la 1ère religion de France”. EN PASSE : c’est moi qui souligne ; le commentateur ne s’embarrasse plus maintenant à faire des pronostics et dire que cela va arriver dans tant de dizaines d’années.

  • Clément , 3 novembre 2014 @ 11 h 56 min

    Mais vous la prenez pour Bonaparte? Elle n’a ni la culture, ni la capacité de réflexion nécessaire.

    Il est piquant de voir comment le désir de sortir de l’impasse rend les gens aveugles, et adorateurs d’une ombre.

  • Charles , 3 novembre 2014 @ 12 h 39 min

    Voici un exemple type de remplacement démographique observé.

    Récemment, je rencontrais un jeune couple “marié” (détail important)
    qui louait sa voiture sur un des sites coopératifs entre particuliers.

    En discutant, ils m’expliquaient leur situation “piégée” à 200%.

    Résumé:
    Bon esprit, des personnes sans prétention qui ne voleraient pas un oeuf.
    Tous les deux dans la petite trentaine et tous les deux au travail
    mais avec un salaire modeste de 1.000 e net/mois, soit 2.000 net à deux.
    Emploi plus ou moins protégé (commune et fonction publique).

    Moralité:

    1.Après les frais de déplacements domicile travail, il leur reste 1.400 net.
    2. Ils ne peuvent pas emprunter pour acheter (refus des banques)
    3. Ils ne peuvent pas avoir leur premier enfant car cela ne déclenche
    aucune allocation CAF (uniquement au second) et ne peuvent se payer
    une crèche pour l’enfant si madame reprend son travail.
    4.Si madame s’arrête, certes,le revenu net passe sous le seuil de démarrage
    des diverses allocations (seuil de 1.700 en couple avec 1 enfant).
    Mais, ils devront attendre au moins 6 mois pour que le nouveau revenu
    soit reconnu pour déclencher des allocations compensatoires (APL etc)
    Pendant ces 6 mois, ils font comment pour vivre ?????

    En face de chez eux, un couple de clandestins “régularisés”.:

    1. Ils ne sont pas “mariés” donc allocation de mère isolée
    dès le premier enfant.
    2.Ils ne travaillent pas et n’ont jamais travaillé.
    3.Ils touchent l’APL donnant accès à un logement
    plus grand et moins cher que leurs voisins d’en face qui travaillent.
    4.Ils ont eu leur second enfant qui a déclenché les AF.
    5. Sous 3 ans, ils auront encore 2 enfants, quand nos 2 “mariés”
    de souche seront toujours sans enfant….

    Conclusion:
    Nous assistons bien à un remplacement des familles par des clandestins.

Les commentaires sont clôturés.