Andrée Chédid, l’écriture de l’amour de Carmen Boustani (Vidéo)

Andrée Chédid, l’écriture de l’amour de Carmen Boustani (Vidéo)

“Toi, qui que tu sois ! Je te suis bien plus proche qu’étranger” ; “Le fait d’être femme et orientale me donne un excès de sensibilité. Passer par le cristal de la langue française m’oblige à la rigueur” écrivait Andrée Chedid. Carmen Boustani, la biographe d’Andrée Chedid,  revient sur le destin de cette écrivaine égyptienne, d’origine libanaise, dans son dernier ouvrage “Andrée Chedid, l’écriture de l’amour”, paru aux éditions Flammarion.

Née en 1920 au Caire, Andrée Chedid s’inspira toute sa vie de ses origines méditerranéennes pour créer une oeuvre abondante, lue, célébrée et étudiée dans le monde entier. Ses romans comme ses recueils de poésie, ses essais et son théâtre ne se sont jamais tenus à l’écart des combats et des convulsions de ce Moyen-Orient encore en souffrance aujourd’hui. En célébrant le corps féminin, dans sa plus grande vulnérabilité, sa toute-puissance et ses métamorphoses, Andrée Chedid a placé l’amour au coeur de son oeuvre, un amour qui se trouve profondément redéfini par l’écriture et la vie de cette femme extraordinairement libre, farouchement indépendante et engagée.

 

Articles liés