Des “spécialistes” musulmans tentent de mettre sur le même plan djihadistes et défenseurs des chrétiens persécutés par l’Etat islamique !

Le Figaro s’intéresse à ces jeunes et moins jeunes qui cherchent à partir en Irak ou en Syrie pour rejoindre les milices chrétiennes et combattre l’Etat islamique :

Ces « croisés », encore peu nombreux, sont-ils le miroir inversé des jeunes djihadistes partis combattre dans les rangs de Daech? Sans les mettre sur le même plan, Myriam Benraad, chercheuse à Sciences-Po et à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM), parle de « symétrie ». « Il existe une sacralisation du combat des deux côtés. On assiste à une professionnalisation de la réponse à l’État islamique, explique la chercheuse dans Le Parisien. Ils partent rejouer l’Histoire, c’est une grande aventure au nom de la religion, ils assument l’esprit de croisade ». Pour Mathieu Guidère, spécialiste des groupes islamistes armés, «le simple fait qu’ils basculent dans la violence est un signe de radicalisation, quelle que soit la justification derrière», explique l’universitaire qui se dit opposé à tout départ de combattants étrangers vers la Syrie ou l’Irak. « Nous avons une armée, un gouvernement, nous ne sommes pas dans un État féodal », tient-il à rappeler, craignant que le phénomène s’amplifie dans les mois à venir. Selon lui, une dizaine de Français seraient déjà sur place.

Mathieu Guidere (photo ci-contre), de son vrai nom Moez Kouider, est un islamiste tunisien proche d’Ennahdha, précepteur du propre fils de l’ancien souverain qatari Hamad Ben Khalifa al Thani à l’Ecole Saint Cyr, présenté dans le passé par I>Télé comme simple « spécialiste du terrorisme ». I>Télé où, lors de la prise d’otages islamiste de Sydney, il accusait sans rire « l’extrême-droite », provoquant la gêne sur le plateau de la chaîne. Il est étonnant que même Le Figaro lui donne le titre de “spécialiste” alors qu’il s’agit d’un militant…

 

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bernard DUJARDIN , 4 mars 2015 @ 17 h 51 min

    Sauf que si des Chrétiens vont combattre c’est parce que d’autres Chrétiens sont persécutés gratuitement par les islamistes. Ils n’ont pas persécuté de musulmans ni commis d’attentats. Ils vont se battre pour des Chrétiens qui ne demandent qu’à vivre en paix et qui paient injustement pour quelques journaleux inconséquents, fiers de leurs dessins injurieux, d’ailleurs plus fréquemment anti-Chrétiens qu’anti-musulmans. Je réfute le terme de radicalisation car c’est juste un acte de défense ! Les penseurs devraient éviter ces jugements intempestifs qui les classent dès à présent dans le camp des collabos.

  • Robert , 4 mars 2015 @ 17 h 55 min

    Ils ne violent ni ne kidnappent pour obtenir de l’argent, ne sont pas payés ni financés, ne s’en prennent pas aux civils innocents, défendent mais n’agressent pas, en résumé ce sont des chrétiens.
    Et au départ, sans l’agression perpétrée par les islamistes avec la complicité de nos gouvernants, ils ne se seraient jamais déplacés pour risquer leur vie dans un pays lointain, souvent sans formation militaire et surtout sans promesse de bordel en lieu de paradis ni de pillage ou viol. En résumé, ce sont des chrétiens.
    Nos médias sont acquis, vendus à l’islamisme.

  • V_Parlier , 4 mars 2015 @ 18 h 18 min

    Vendus non seulement à l’islamisme mais aussi à ceux qui les pilotent (voir les photos “de famille” de Mac Cain…).

  • rovigo , 5 mars 2015 @ 8 h 28 min

    Effectivement c’est comme les croisades qui ont été provoquées par les persécutions de pèlerins chrétiens en Terre Sainte et SURTOUT la destruction des lieux saints de la chrétienté dont le Saint Sépulcre par le Sultan El Hakim, qui portait bien mal son nom! C’est toute la différence entre agression et légitime défense. Arrêtons de noircir les Croisades. Où en serait le Proche Orient aujourd’hui si le Royaume de Jérusalem avait subsisté?

  • Christin , 5 mars 2015 @ 8 h 30 min

    Tout à fait d’accord.

  • René de Sévérac , 5 mars 2015 @ 9 h 44 min

    Bernard, non, ce n’est pas “un acte de défense”. J’ai le sentiment qu’il s’agit de personnes assez voisine des djihadistes, même si évidemment le goût du sang n’est pas de même nature.
    Nous, chrétiens pouvons subir le martyre mais ne devons en aucune manière le rechercher !
    J’ai en mémoire la décapitation des 21 coptes et leur acte d’héroïsme face à la mort … au point que leurs familles ne les pleurent pas car ils les considèrent comme martyrs de leur foi !
    Deuxième remarque, à propos des “chercheurs” (dont les noms trahissent les origines) qui ont une analyse “objective” de la situation. On a connu le manque d’objectivité croyants/athées, nous en venons à la subjectivité absolue !

  • jpm , 5 mars 2015 @ 10 h 46 min

    très bien ! enfin un travail sérieux ! généralement on ne connaît rien du CV des rédacteurs de vos articles !

Les commentaires sont clôturés.