Pie XII, le Schindler du Vatican ?

Pie XII, le Schindler du Vatican ?

« Ombres de Vérité » (Shades of truth) , un film réhabilitant le rôle de Pie XII pendant la Shoah, a été présenté en avant-première mondiale à Rome. Ce long-métrage a été réalisé sur la base de témoignages inédits de juifs sauvés par le pape Eugenio Pacelli et de dizaines de milliers de documents. Son objectif est de démonter la légende noire sur les silences de Pie XII.

Parmi les interprètes figure le comédien français Christophe Lambert. Le rôle principal est celui d’un journaliste qui réalise l’enquête avec l’aide d’un ami prêtre. Il remet en question ses préjugés voire sa haine initiale contre le Pape, en étudiant les documents de l’époque et en rencontrant des survivants sauvés grâce à l’intervention de Pie XII. Il découvre par exemple l’histoire d’Israël Zolli, grand rabbin de Rome pendant l’occupation nazie qui, à la fin de la guerre, s’est fait baptiser sous le nom d’Eugenio en hommage au pape Pie XII.

« Ce Pape a été le Schindler du Vatican », a déclaré la réalisatrice Liana Marabini. La cinéaste italienne n’hésite pas à comparer Pie XII au célèbre industriel allemand qui a sauvé 1 200 juifs, durant la Deuxième Guerre mondiale, en les faisant travailler dans ses usines d’émail et de munitions, et qui avait inspiré à Steven Spielberg son film La Liste de Schindler.

200 000 juifs sauvés rien qu’en France
Selon certaines sources, Pie XII aurait sauvé plus de 800 000 juifs, dont 200 000 rien qu’en France, en ordonnant de les cacher dans des institutions religieuses. Ce film qui donne une image positive de Pie XII a suscité des polémiques avant même sa sortie. Au sein de la communauté juive italienne, des voix se sont élevées pour réfuter la thèse du film et accuser « le cinéma catholique de produire une nouvelle fiction pour réécrire l’histoire ».

Si Pie XII a clairement condamné les excès de la guerre, il a toujours évité d’attaquer directement Hitler pour ne pas aggraver la répression. Des historiens lui reprochent de ne pas s’être exprimé fermement, surtout quand les juifs de Rome ont été déportés. Mais la réalisatrice Liana Marabini a déclaré qu’il valait mieux prendre en considération ses actes qui ont permis de sauver de très nombreuses vies, et non pas seulement quelques-unes, plutôt que des déclarations qui auraient pu être démagogiques et dangereuses. Le film sortira sur les écrans à partir du mois d’avril dans une dizaine de pays, dont l’Italie, la France et la Belgique.

Au mois de mai, il sera présenté hors compétition au Festival de Cannes et au mois de septembre à Philadelphie aux États-Unis, une projection est prévue pendant la Rencontre mondiale des familles, à laquelle participera le pape François, à Philadelphie. Le 2 mars n’a pas été choisi au hasard ; il s’agit de la date de naissance d’Eugenio Pacelli, mais aussi celle de son élection au trône de Pierre sous le nom de Pie XII en 1939.

Source

Articles liés