Le PCD en route pour 2012, avec le CNIP et France écologie ?

Réunis en conseil national samedi 2 avril, les cadres du Parti chrétien-démocrate ont écouté Pierre Manent, directeur d’études à l’EHESS sur « la crise du politique dans une société libérale ». Puis, ils ont très majoritairement approuvé une candidature du Parti chrétien-démocrate à la prochaine échéance présidentielle. Dans un communiqué, le mouvement affirme qu’« une stratégie de candidature unique pour la droite et le centre serait irresponsable ». Selon Christine Boutin, présidente, « si la France cherchait en 2007 un homme énergique et de rupture, elle ne regardera pas l’échéance de 2012 sans avoir les yeux ouverts et la mémoire vive » d’où une candidature. Manière polie de dire que l’« homme énergique et de rupture » a déçu… « Soucieux de créer une nouvelle dynamique », le PCD se propose de « fédérer les intelligences et les énergies » et envisage un rapprochement avec le CNIP et France Ecologie (site). Et du Parti radical dont la venue du Président Jean-Louis Borloo samedi a été remarquée ?  « Nous voulons porter nos valeurs pour le 21ème siècle ; parce que ces valeurs sont fondamentales ; qu’elles correspondent pleinement aux adaptations nécessaires pour notre pays dans le cadre de la mondialisation et aussi parce qu’elles répondent à la désespérance qui fait la triste marque de fabrique de la France actuelle » a résumé Christine Boutin.

Autres articles

Les commentaires sont fermés.