Lionnel Luca : “le PS, ça se conjugue au passé simple”

Dans un communiqué, le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca, membre du collectif “Droite populaire”, fustige le “retour vers le futur” qu’entraînerait l’arrivée au pouvoir d’un candidat socialiste. Il dénonce le projet porté par Martine Aubry,

300 000 emplois « d’avenir » qui ressemblent aux 400 000 emplois jeunes du passé, tout comme l’augmentation du nombre de fonctionnaires et la création d’allocations qui ne peuvent qu’alourdir une fiscalité qu’on prétend habilement « réformer ».

Le PS, ça se conjugue donc au passé simple.

Autres articles