Eh oui! Mais MArine Le Pen n’arrête pas d’avoir raison.

Eh oui! Mais MArine Le Pen n’arrête pas d’avoir raison.

ET OUI, DESOLE, MAIS MARINE LE PEN A RAISON

Je vais oser défendre l’indéfendable. Enfin pour 65% de Français dont le seul nom que je vais écrire fait trembler de peur. Celui de Marine Le Pen que l’on entend peu sur les ondes mais à qui lorsqu’on lui donne la parole ou lorsqu’on est abonné à son compte twitter on ne peut que donner raison.

Cette incroyable crise provoquée à travers le monde par cet invisible et provocateur virus aura permis de remettre certaines pendules à l’heure. Et je dois avouer que la pendule de Marine Le Pen fonctionne comme j’aurais aimé qu’elle le fasse pour ceux qui nous ont mené en bateau dès le départ. Car même si Agnès Buzyn ne nous avait pas balancé quelques sordides révélations, nul ne doute que le Quai d’Orsay n’avait pas été alerté sur le danger qui pouvait nous menacer par son ambassadeur à Pékin dès les premières victimes de Wuhan. Dès janvier, soyons en certain, l’Élysée et Matignon savaient. Et aucune précaution n’a alors été prise. On a même vu le couple présidentiel donner un bien mauvais exemple en se rendant au théâtre le 6 mars pour leur prouver que la vie doit continuer normalement.

Qui pourrait dire le contraire lorsque Marine twitte «  N’en déplaise au Premier Ministre, il y a eu du retard sur TOUTES les prises de décision depuis le début de la crise » puis quelques jours plus tard : « Le #confinement est une stratégie quand on n’en a pas d’autre à disposition… Si nous avions eu des #masques en nombre suffisant, et la possibilité de tester massivement, nous ne serions probablement pas dans la situation actuelle ».

Je ne vais pas revenir sur l’incurie gouvernementale affirmant par la voie de sa catastrophique porte-parole que les masques sont inutiles. Et pour cause, la France doit être le seul pays au monde où il est impossible aux lambdas que nous sommes d’acheter un masque évidemment seul moyen de protection immédiate pour ne pas contacter ou transmettre la coronavirus.

Et comme l’a encore affirmé Marine Le Pen, lundi au micro de France-Info :”Il y a eu une stratégie du gouvernement qui a consisté à cacher le niveau de faiblesse de l’Etat, de nos stocks, d’impréparation de notre pays, plutôt que de dire la vérité”,  “on ne peut pas demander à l’opposition de soutenir les mensonges et les incohérences du gouvernement (…). L’unité nationale ne peut pas se faire autour du mensonge”.

Une fois de plus, elle a raison quand l’Union Européenne parle de tracer les personnes contaminées. « Le tracking qui a été utilisé en Corée du Sud n’a qu’un seul intérêt. C’est de déterminer quand quelqu’un est contaminé, quelles sont les personnes avec lesquelles il a été en contact dans les dix derniers jours pour pouvoir les tester. Ça s’appelle une chaîne de contamination, mais c’est trop tard.”

Je ne peux pas résumer ici la longue interview de France-Info que je vous recommande d’écouter ici :  https://rassemblementnational.fr/videos/marine-le-pen-sur-france-info-27/ . Et franchement, comment et qui d’entre vous pourrait dénigrer les propos que la présidente du Rassemblement National a tenu aux journalistes dont vous allez être étonné de l’agressivité très partisane. Mais de France-Info peut-on s’en étonner. Comme d’ailleurs, vendredi matin sur Bourdin où Apolline de Malherbe s’est surpassée en une douce agressivité face à son invité.

Floris de Bonnevillle

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *