Corée du Nord | Un chrétien américain emprisonné ; Demande de béatification de l’évêque Hong Yong-ho

Le citoyen américain Kenneth Bae (source : The Guardian)

Persécutions. Une cour de justice nord-coréenne vient de condamner, sous le nom de Pae Jung-ho, le citoyen américain d’origine coréenne Kenneth Bae à 15 ans de travaux forcés pour “actes hostiles” contre l’État communiste. C’est la chaîne officielle KCNA qui, sans plus de précision, l’a annoncé. Il s’agit de la sanction la plus sévère prise par le régime contre un étranger, selon le Korea Herald.

“[Kenneth Bae] a avoué les délits d’avoir entretenu de l’animosité contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et tenté de renverser” – Communiqué de la KCNA

De nombreuses analyses considèrent cette action comme une prise d’otage de la part du gouvernement, six autres Américains au moins ayant été emprisonnés par le régime depuis 2009. En janvier, l’ancien gouverneur du Nouveau-Mexique Bill Richardson avait tenté en vain de négocier sa libération. La demande de “libération immédiate” le 29 avril de la part des États-Unis n’a reçu aucune réponse de la part du régime.

C’est en novembre 2012, alors qu’il se trouvait à Rason, une ville nord-coréenne située à la frontière de la Russie et de la Chine et plus ouverte que le reste du pays (1), que Kenneth Bae est arrêté. Selon le journal sud-coréen Kookmin Ilbo, l’ordinateur de la victime aurait contenu des “informations sensibles”, qui, selon Asia Web, seraient des textes chrétiens (M. Bae étant un “fervent chrétien“). Selon le Korea Herald, il se pourrait que Kenneth Bae ait aussi pris des photos d’orphelins sous-alimentés qu’il aurait aidés. Certains sites parlent aussi d’une possible activité missionnaire du coréen.

La Corée du Nord, état athée, est l’un des pays, sinon le pays le plus violemment antichrétien au monde (2). Selon Asia News, 300 000 chrétiens auraient disparu sous la dictature de Kim il-Sung. Selon l’AED, le pays compterait de 150 000 à 200 000 personnes emprisonnées dans des camps d’internement et de rééducation. Les punitions les plus dures sont réservées à ceux faits prisonniers pour leur foi. Ainsi le 16 juin 2009 la chrétienne Ri Hyon-ok était condamnée à mort, et sa famille envoyée dans les camps, “pour avoir mis des bibles en circulation“. Kim Jong-un semble suivre les traces de son père Kim Jong-Il. Il vient d’ailleurs d’annoncer qu’il faut se débarrasser sans pitié des éléments étrangers qui “s’adonnent à des rêvasseries” (3)

L’évêque de Pyongyang Francis Hong Yong-ho, porté disparu depuis 1962. Un procès en béatification vient d’être demandé. Photo : Wikimédia

Mgr Hong Yonk-ho béatifié ?

News.va vient d’annoncer que la Conférence des Évêques de Corée du Sud (4) a demandé l’ouverture d’un procès en béatification auprès de la Congrégation pour la Cause des Saints pour Mgr Hong Yonk-ho et 80 de ses compagnons victimes du régime communiste.

Mgr Francis Borgia Hong Yong-ho, ordonné en 1933, fut nommé vicaire apostolique de Pyongyang ainsi qu’évêque d’Auzia en 1944 par le pape Pie XII. Il devint évêque de Pyong Yang en 1962, lorsque Jean XXIII décide de remplacer le vicariat par un diocèse. Symbole de la persécution communiste contre les catholiques, il a complètement disparu depuis. Le régime n’a jamais fait état de sa mort.

Notes

(1) Il s’agit d’une “zone économique spéciale“, dans laquelle les entreprises étrangères ont été autorisées à s’implanter. Pour autant, la population reste coupée des étrangers. Ainsi, si 20% (http://www.keia.org/sites/default/files/publications/rason_sez_paper.pdf) des Coréens de Rason possèdent un portable, il leur est impossible de contacter ou d’être contactés par un non-Coréen.

(2) En tête au classement 2012 de l’Aide à l’Eglise en Détresse, avec l’Arabie Saoudite (1ère au classement de l’association Portes ouvertes)

(3) La voix de la Russie : Kim Jong-un appelle à se débarrasser des gens idéologiquement hostiles, 2 mai 2013

(4) Les évêques de Corée du Sud sont aujourd’hui en charge des diocèses de Corée du Nord.

À lire

Sur Ndf

> De nouveaux cas de cannibalisme en Corée du Nord

> En Corée du Nord, vous pouvez être condamné au camp de concentration pour trois générations !

Ailleurs

Observatoire de la Christianophobie

Un chrétien américain condamné à 15 ans de travaux forcés par Pyongyang

Kim Jong-un encore pire pour les chrétiens que son père ou son gran-père

Aide à l’Eglise en détresse

> Article général sur la religion en Corée du Nord

> Corée du Nord/Chine : le calvaire silencieux des chrétiens

News.va

> La demande des évêques de Corée du Sud (26 avril 2013)

Témoignages

En anglaisTestimony of Lee Ok Soon (rescapée des camps de concentration nord-coréen), 2002, Committee on the Judiciary [Extrait en français sur l’AED]

Association “Portes ouvertes”

Article général sur les persécutions en Corée du Nord

Corée du Nord : L’aide arrive toujours malgré une répression accrue

Autres articles

5 Commentaires

  • monhugo , 4 Mai 2013 à 16:29 @ 16 h 29 min

    Corrections diverses, SVP. Une “cour” de justice (et non “cours” !) ; sans plus de “précisions” (le pluriel s’impose) ; gouverneur du “Nouveau”-Mexique (un des 50 états des USA, à ne pas confondre avec le… Mexique) ; qu’il aurait “aidés” (aidés se rapporte à orphelins, COD placé avant dans la phrase) ; “les plus violemment anti chrétiens” (sujet : “les pays”) ; “faits” (ceux.. prisonniers – accord) ; compagnons “victimes” (accord) ; “Coréens” et “non-Coréens” (de Rason) note 1 ; “contactés” ( et non “contacter” !) même note ; “diocèses” (!) note 4.
    Relecture ! Pour éviter ces (quand même) nombreuses fautes.

  • Luc Ruy , 4 Mai 2013 à 17:17 @ 17 h 17 min

    Désolé et merci. La relecture a été déficiente, l’article ayant été rédigé tard dans la nuit.

    Luc Ruy

    PS :

    En revanche, pour “l’un des pays (sinon le) pays le plus violemment antichrétien au monde“, le superlatif étant au singulier, j’ai accordé avec le deuxième attribut : “le pays”. Les parenthèses sont néanmoins superflues.

    Sans plus de précision” semble acceptable aussi au singulier, au sens de : “sans donner une autre précision” ? En effet, “sans plus de” est une locution prépositionnelle, à mettre me semble-t-il sur le même plan que la préposition “sans”. Selon le Grévisse, “le nom régime de “sans” peut être au singulier ou au pluriel, suivant qu’on a dans l’esprit l’idée d’un singulier ou d’un pluriel.” Par ailleurs, dans le Littré, on trouve l’expression “sans plus de délai”.

    Quoi qu’il en soit, merci de ces précieuses corrections. Hélas, contrairement à nous, Kenneth Bae n’a pas la chance de pouvoir en ce moment réfléchir à l’orthographe.

  • MarcS , 4 Mai 2013 à 20:47 @ 20 h 47 min

    Si c’est tout ce que tu as à dire au sujet de cette malheureuse nouvelle tu ferais mieux de te taire !!!
    Pauvre mec

  • monhugo , 5 Mai 2013 à 0:51 @ 0 h 51 min

    Si le “pauvre mec” s’adresse à moi, je vais vous décevoir (peut-être), cher Monsieur, mais je ne suis pas un homme. Par ailleurs, veuillez renoncer au tutoiement, je vous en remercie. Quant aux remarques que j’ai ici faites, cela n’enlève rien à la gravité de l’info, mais écrire correctement en toutes occasions est une bonne discipline !

  • Pernollet , 5 Mai 2013 à 17:32 @ 17 h 32 min

    Personnellement, je suis ahurie qu’il existe encore des pays à dictature ”communiste” de ce genre, que je qualifie de ”taré” à l’heure actuelle. La Syrie, bien sûr, n’est pas mieux!

Les commentaires sont fermés.