Opportunités professionnelles en Polynésie française

Elles sont détaillées par Jean Robin sur Enquête et Débat.

Notre confrère blogueur dresse un tableau quasiment idyllique de ces îles françaises du Pacifique : “pas d’islam, pas de racailles, pas de RSI, pas de droits de succession, pas de droits de transmission, pas d’impôt sur le revenu, pas d’allocations chômage, pas d’allocations familiales, etc. C’est un pays libéral et chrétien, l’avenir de la France.”

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 4 mai 2016 @ 6 h 55 min

    C’est frappant comment , en trois lignes on a résumé tous les maux de la France !!

    pas de racailles : devinez pourquoi !

    pas de RSI, pas de droits de succession, pas de droits de transmission, pas d’impôt sur le revenu, pas d’allocations chômage, pas d’allocations familiales : bref, pas de socialisme !

    en conclusion : l’islam et le socialisme seraient les deux maux qui frappent la métropole !?

  • Boutté , 4 mai 2016 @ 7 h 45 min

    Ce fût un paradis tant que l’alcool y fût interdit , tant que les jeunes se réunissaient le soir pour chanter et gratter la guitare ou l’ukulélé et non pour écouter les “musiques d’Amérique” sur un poste-radio à baffles gigantesques . . . ça reste un pays où vivre est un plaisir , des Australes aux Marquises et des Gambiers aux Iles Sous-le-vent .

  • Delenne , 5 mai 2016 @ 7 h 28 min

    il à du fumée un sacrée joint le mec pour sortir de pareille connerie .Certe on à pas d’impôt sur les revenues mais on à les taxes, l’ Electricité la plus chère du monde,la vie tres chère ,les prix des matieres premiere plus elevée quand france des impot indirecte tres élevée et j’en passent une violence quotidienne et on à aussi nos laisser pour compte les SDF existe aussi ici et ils sont plus nombreux qu’on veuille le dire qu’il vienne vivre aux quotidient ici et il va vite faire marche arriere

  • pasdamalgames , 7 mai 2016 @ 18 h 52 min

    Oui on paye l’électricité, la vie est chère si on veut vivre comme en France ! Mais quelle qualité de vie…. Je rêve d’y retourner et d’y rester.
    PS : on ne paye pas l’eau.

Les commentaires sont clôturés.