Région Bourgogne-Franche Comté : Antoine Chudzik dénonce le “tonneau des Danaïdes” de la politique du vivre-ensemble

Ce mardi 3 mai, l’élu frontiste Antoine Chudzik dénonce en séance du conseil régional de Bourgogne-Franche Comté la Politique de la Ville et du “vivre ensemble” : un système à bout de souffle qui dilapide l’argent public depuis 30 ans.

Autres articles

8 Commentaires

  • Tonio , 4 Mai 2016 à 13:39 @ 13 h 39 min

    Une fois de plus en doulce France, ceux qui paient ne sont pas ceux ni qui commandent, ni qui profitent: à vot’bon coeur, M’sieu-dames!

    Il faut dire que l’exemple vient de haut et de loin; le cadeaux de Tonton à ses fieffés électeurs ont dilapidé l’effort des contribuables au-delà de raisonnable.

  • jsg , 5 Mai 2016 à 8:25 @ 8 h 25 min

    Rien à espérer de ce côté là : le vivre ensemble ne se décrète pas derrier un bureau d’un utopiste immature.
    Le vivre ensemble se mérite, il ne peut ce concevoir qu’avec des gens se sentent bien ensemble. Les hommes ne sont pas des animaux d’élevage que l’on parque dans un coin, à qui on impose n’importe quoi.
    On a déjà à supporter toutes les erreurs grossières des étoudis par le “pouvoir”, des frangins “ni dieu ni maitre” des sortis de la promotion Voltaire, etc…
    Alors, se voir imposé de baiser les babouches d’un haineux dans ses croyances, c’est pire que tout !
    Non, au vivre ensemble avec n’importe qui, mais avec qui le mérite !
    Alors, oui les dépenses dans les quartiers ne servent à rien, ce sont les quartiers qu’il faut revoir, en le confiant à des gens intelligents et non à des abruttis par leur idéologie primaire.

  • lilou 35 , 5 Mai 2016 à 9:55 @ 9 h 55 min

    Ceux qui se sentent offensé par ce discours sont gênés par la vérité. Ils poursuivent le courant de pensé actuel, souhaitons qu’il s’inverse vite ! C’est l’espoir d’une grande majorité de Français qui craignent de s’exprimer

  • Vautrin , 5 Mai 2016 à 10:27 @ 10 h 27 min

    Le vivre ensemble avec la kalachnikov dans le dos des Gaulois, niet !
    Il est vital d’opérer une épuration radicale. Aïe ! J’ai lâché LE mot qui déclenche un passage immédiat au point Godwin !

  • Psyché , 5 Mai 2016 à 17:08 @ 17 h 08 min

    Une épuration radicale, oui, mais pour les bourreaux, pas pour les victimes !

  • trividic , 5 Mai 2016 à 17:42 @ 17 h 42 min

    Ils nous font chier avec leur vivre ensemble les socialopes collabos !

  • Emotion , 5 Mai 2016 à 18:34 @ 18 h 34 min

    Ils évoqué le vivre ensemble ces socialopes mais eux ne savent même pas de quoi il s’agit puisqu’il y a bien longtemps qu’ils se reposent sur les associations locales en achetant la paix via des subventions et en achetant en même temps des voix. Socialopes des politiques dangereux pour la République et pour l’équilibre de notre pays.

Les commentaires sont fermés.