Comment Victor Orban combat fermement l’invasion migratoire

Comment Victor Orban combat fermement l’invasion migratoire

En Hongrie, le gouvernement de Victor Orban continue sa lutte contre l’invasion migratoire. Dorénavant, tous les envahisseurs sont systématiquement mis en détention. Une politique en violation totale avec le droit de l’Union européenne, dénonce France 24 dans ce reportage orienté :

Autres articles

4 Commentaires

  • Charles-de , 5 Mai 2017 à 8:47 @ 8 h 47 min

    Amusez-vous entrer ILLEGALEMENT ou à rester APRES L’EXPIRATION DU VISA e Thailande, en Chine ou en Corée du Nord !
    Vous obtiendrez “l’asile” dans une prison sans étoile pour quelques années !

  • HuGo , 5 Mai 2017 à 10:01 @ 10 h 01 min

    Comment se défendre face à l’invasion ? Comme le Président hongrois le fait.
    Il défend l’avenir de la jeunesse de son pays, l’avenir tout court de son Peuple.
    Qui sait ? Comme les chose tournent en occident, il y aura une chance de trouver un havre en son pays.
    Entre parenthèse, la Serbie qui a subi les attaques de l’Occident qui l’ont mises à genoux, on voit qu’elle s’est couchée de nos jours.

  • J. Elsé , 6 Mai 2017 à 12:37 @ 12 h 37 min

    Charles-de : vous avez oublié de citer (entre autres) l’Algérie, le Quatar, l’Arabie Saoudite etc…

  • Jean NOGUES , 6 Mai 2017 à 13:08 @ 13 h 08 min

    Ce qui est effrayant c’est la propagande inouïe pour culpabiliser les hongrois. Qui finance cette propagande digne des dictatures du vingtième siècle ? quel vrai but est poursuivi par ces agressions contre la volonté d’un peuple, le peuple hongrois, de préserver son identité, sa sécurité et sa tranquillité intérieures ? La comparaison avec Budapest 1956 est une escroquerie répugnante. Il s’agissait alors de citoyens hongrois qui fuyaient provisoirement la persécution par des envahisseurs communistes et des traîtres à leur botte, mais dans un pays voisin d’origines ethniques cousines, de moeurs semblables, de religion qui ne posaient aucun problème. On oublie de préciser que les hongrois ont été lâchés par l’Occident, qui ne les a soutenus contre la dictature communiste qu’en paroles, par ”La voix de ‘lAmérique”, ce qui a laissé un goût amer aux patriotes hongrois de l’époque. Il n’y a eu à l’époque rigoureusement aucune propagande pour accueillir où que ce soit en Europe des personés qui fuyaient la répression communiste. On oublie aussi de préciser que l’incidence de cesdéplacements provisoires était des dizaines de fois moins importante que celle des millions de personnes qui assaillent actuellement l’Europe. Rien à voir avec l’invasion programmée par des populations qui se comptent par millions originaires de contrées des milliers de km de la Hongrie.

    Ce sont les mêmes forces sociales d’Occident qui ont lâché les hongrois en 1956 sauf en paroles et qui font aujourd’hui un forcing dingue pour forcer les hongrois et le reste de l’Europe à accepter de véritables invasions propres à les déstabiliser et à fragiliser dramatiquement leu tissu social.

    Les donneurs de leçons sont les maîtres de pays immenses à densité de population très faibles : 4 à 5 habitants au km2 pour le Canada, environ 35 habitants au km2 pour les USA. L’ensemble USA-Canada, Alaska inclus, couvre géographiquement quelque 18 millions de km2. Pour l’Europe actuelle, la densité moyenne de population autochtone avoisine 200 habitants au km2 sur un territoire guère plus étendu que 3 millions de km2. Les ressources naturelles de l’USA-Canada sont incomparablement supérieures à celles de l’Europe en question. Si on force l’Europe à ”’accueillir” 10 millions de ”réfugiés”, cela représente en moyenne 3 ”réfugiés” par km2. Si ces mêmes 10 millions de ”réfugiés” étaient accueillis aux USA-Canada, cela y rajouterait en moyenne 0,5 ”réfugiés” au km2, donc six fois moins qu’en Europe. La ”justice” dont se prévalent les donneurs de leçons commanderait de partager à égalité de densité supplémentaire le fardeau de ces ”réfugiés”. 10 millions de ”réfugiés” répartis sur 18+3=21 millions de km2, cela fait environ 0,46 réfugié par km2. Donc USA-Canada devrait en accueillir 8280000, et l’Europe 1720000. Tout le reste n’est qu’enfumage et bavardage humanisto-alimentaire.
    Les donneurs de leçons, si leurs arguments larmoyants étaient sincères, devraient donc donner l’exemple en accueillant sur le territoire USA-Canada

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen