Jean-Marie Le Pen : “Si j’étais arbitre de boxe, je dirais que c’est un match nul”

Jean-Marie Le Pen : “Si j’étais arbitre de boxe, je dirais que c’est un match nul”

“Si j’étais arbitre de boxe, je dirais que le combat ayant été jusqu’à la limite, c’est un match nul”, a estimé Jean-Marie Le Pen, ce jeudi 4 avril au lendemain du débat de l’entre-deux-tours ayant opposé sa fille, Marine Le Pen, candidate FN à l’élection présidentielle à Emmanuel Macron, prétendant d’En marche ! à l’Élysée. L’ancien président du Front national a également regretté que Marine Le Pen dispose des fiches et des dossiers devant elle. “Ça n’est pas cela que souhaitait voir le public”, a-t-il poursuivi :

Autres articles

2 Commentaires

  • Pacific , 5 Mai 2017 à 10:13 @ 10 h 13 min

    Si j’étais Jean-Marie, je m’abstiendrais d’alimenter les médias de mes commentaires pour éviter de lui nuire.
    Un proverbe dit : “Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi !”

  • Stephan , 5 Mai 2017 à 18:08 @ 18 h 08 min

    Pour moi aussi, ce débat m’a laissé l’impression d’un match de boxe. J’y ai vu MLP attaquer et pousser aux cordes Macron, mais ne pas réussir le KO. En conséquence, on pourrait dire que c’est un match nul, mais je préfère dire que MLP ayant eu une position offensive alors que Macron peinait à se défendre , je lui attribuerai donc une avance aux points. Donc victoire aux points avec une légère avance.
    Reste l’argument des dossiers non déballés. Je ne sais pas si c’est un bon argument , car cette campagne dure depuis 6 mois et on connait le programme de chaque candidat qui se sont exprimés par meeting ou déclaration de presse. De plus, le programme est téléchargeable.
    Je pense que les plus choqués sont ceux qui avaient préparé une fiche où Macron était gagnant du débat avec sans doute une phrase assassine . Ils en ont eu pour leurs frais ( du même niveau qu’Hollande qui avait préparé une fiche de félicitations de Clinton et qui s’est retrouvé comme un idiot).

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen