Gouvernement Ayrault : Terra Nova à la manœuvre

“90% de nos experts de moins de 50 ans ont rejoint les cabinets ministériels”, assure Olivier Ferrand, le Président-fondateur du think tank “progressiste” Terra Nova. “Il suffit d’avoir signé une note chez Terra Nova pour être estampillé ‘expert’ de la fondation”, précise la lettre confidentielle Entourages du 4 juin 2012.

Un peu comme si 90% des intervenants (au sens large du terme, donc) pas encore quinquagénaires de l’Association pour la Fondation de Service politique, de l’Association pour la liberté économique et le progrès social ou du Club de l’Horloge avaient rejoint les cabinets ministériels en mai 2007… Certaines mauvaises langues diront que ça ne ferait pas beaucoup. Tous remarqueront l’urgence de l’émergence d’un think tank libéral-conservateur.

En attendant, la Fondation pour l’innovation politique de Dominique Reynié, réputée proche de l’UMP, est la seule audible à droite. Étonnant pour un think tank financé à 78,7% (1) par le contribuable français (mais qui assure être libéral) et qui milite pour le “mariage” gay malgré l’opposition en interne (2) de son vice-président Charles Beigbeder au nom de… “l’égalité”, “progressisme” oblige !

1. Cf. page 56 du rapport d’activité 2007-2008.
2. Cf. Nouvelles de France n°7, mai 2012.

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France