Campagne pro-pudeur du Qatar sur les réseaux sociaux

La campagne qatarie “Reflect your respect” (“Montrez/exhibez votre respect”) a été lancée en mai sur les réseaux sociaux et doit être prolongée en juin par une distribution d’affichettes dans des lieux fréquentés par les touristes, rapporte le site Fait-religieux.com. Elle serait l’initiative d’un groupe de femmes de l’Émirat désireuses de relancer une précédente campagne datant de 2012 sur le même thème intitulée “One of us”, affirme Doha News. “Reflect your respect” demande aux touristes et aux expatriés vivant sur le sol qatari (au moins 80% de la population) d’aider à “préserver la culture et les valeurs” de l’Émirat et de “s’habiller avec pudeur en public en se couvrant des épaules aux genoux”. La campagne est illustrée par quatre contre-exemples d’impudeur : trois féminins et un masculin (plus plouc qu’autre chose).

Autres articles

18 Commentaires

  • monhugo , 5 juin 2014 @ 11 h 20 min

    La pudeur et la mode qatariennes expliquées aux Occidentaux infidèles. Les codes vestimentaires sont très stricts dans la presqu’île (climat désertique, 200.000 nationaux seulement – d’où nécessité d’importer, pour le temps nécessaire, 90 % de la main d’oeuvre) : chemise de nuit blanche et torchon – souvent à petits carreaux – sur la tête pour Monsieur, niqab (ou hijab, pour les audacieuses) pour Madame. Une tradition “chamelière”. Le Qatar n’est indépendant que depuis 1971, et la manne des pétrole et (surtout) gaz, récente – le pays étant maintenant le 1er exportateur mondial de gaz liquéfié – explique peut-être que l’on donne de l’importance à la moindre communication de l’émirat-confetti. Sarkozy a été le premier enthousiaste à l’investissement des “gazodollars” dans notre beau pays (d’où régime fiscal ad hoc, très favorable) – faut-il le rappeler ?

  • charles-de , 5 juin 2014 @ 11 h 32 min

    LES FOOTBALLEURS SERONT EN DJELLABA ET CHAUSSES DE BABOUCHES.
    Le match sera interrompu par les prières obligatoires.

  • charles-de , 5 juin 2014 @ 11 h 34 min

    Ils paient moins d’impôts chez nous car ils n’ont pas les moyens !
    QUELLE SOLLICITUDE !

  • Alainpsy , 5 juin 2014 @ 12 h 34 min

    La tenue vestimentaire des footballeurs, si nous y allons, sera celle de la honte. Des gens défilent en France contre le vote démocratique FN mais ils acceptent d’aller jouer au foot dans des stades construits par des cadavres comme au temps de l’Allemagne nazie. Jouer pour le qatar dont les responsables religieux encouragent la lapidation et le meurtre, comment pouvons-nous tomber aussi bas ?

  • croquignol , 5 juin 2014 @ 12 h 38 min

    Vu la température du lieu, si on ne peut pas se découvrir un peu, vaut mieux pas y aller ! si on y va on ne se plaint pas, car on est averti qu’on n’est pas à St Trop’ ; z’ont quand même le droit de faire ce qu’ils veulent chez eux !

  • croquignol , 5 juin 2014 @ 12 h 40 min

    vous avez raison Viking; faut pas y aller !

  • Anne Lys , 5 juin 2014 @ 14 h 20 min

    Qu’une « tenue correcte » soit exigée, au Qatar comme ailleurs, dans les rues des villes, c’est parfaitement normal et nombre de villes françaises qui ne sont pas seulement des stations balnéaires ont dû prendre des arrêtés pour interdire de circuler torse nu ou en maillot de bains hors des plages et des voies bordant immédiatement les plages.
    Que la notion d’une « tenue correcte » ne soit pas exactement la même au Qatar musulman que dans une ville européenne, c’est assez normal, s’il n’y a pas d’abus. Il y a soixante ans, quand je me suis rendue en pèlerinage en Terre sainte, j’avais, comme tous les pèlerins, reçu des instructions dans ce sens : « pas de décolleté, manches au moins jusqu’aux coudes, pas de short, jupe couvrant totalement les genoux », par respect pour la pudeur des habitants et je n’avais pas jugé cela anormal.
    Je regrette souvent que le clergé de nos églises n’impose pas l’équivalent aux touristes que l’on voit se balader quasi-nus dans des édifices consacrés (quand certaines femmes ne viennent pas à la Sainte Table en short et caraco dénudant les épaules et même le haut des seins…).
    Mais un pays comme le Qatar semble faire de la « pudeur » la seule vertu qu’il professe : il pratique une terrible forme d’esclavagisme sur un grand nombre des travailleurs étrangers qui font le travail que les riches Qatariens – seuls à se partager la manne pétrolière et touristique – ne font pas, un esclavagisme tel que ses magnifiques équipements sont payés de la vie de centaines de ces travailleurs à qui le Qatar n’assure même pas le minimum nécessaire pour survivre…
    Alors, le mieux, c’est de ne pas y aller.
    Au fait, le Figaro-Magazine, en dépit du rétablissement de la peine de mort aux Maldives Y COMPRIS POUR LES ENFANTS DE PLUS DE SEPT ANS QUI CONTREVIENDRAIENT A LA CHARIA, publie des pages encourageant à se rendre dans ces îles paradisiaques !

Les commentaires sont fermés.