Donald Trump veut bloquer China Mobile aux États-Unis

Donald Trump veut bloquer China Mobile aux États-Unis

« Dans son bras de fer avec la Chine, Donald Trump veut empêcher China Mobile d’opérer sur le territoire américain. Au nom de la “Sécurité nationale”, le président américain demande à l’autorité américaine de régulation des télécommunications de ne pas lui accorder de licence. »

Source : BFM Business, 3 juillet 2018, 7h05

Autres articles

6 Commentaires

  • Charles , 4 Juil 2018 à 8:47 @ 8 h 47 min

    Très intéressant et tout a fait significatif sur la nouvelle tendance aux EUA.
    De plus en plus d’électeurs du parti démocrate en on raz la pattate
    des débordements communautaristes LGBTPQ dans les positions démocrates.
    Ils réagissent en laissant tomber ce parti.
    ce qui annonce une possible victoire de Troumpf en Novembre 2018 (élections mi mandat).

    https://www.rt.com/usa/431666-walkaway-democrats-straka-campaign-gay/

  • Charles , 4 Juil 2018 à 8:48 @ 8 h 48 min
  • borphi , 4 Juil 2018 à 12:36 @ 12 h 36 min

    C’est de bonne guerre dans la mesure où les autorités Chinoises n’autorisent pas aux télécoms étrangers d’opérer chez eux!
    Il serait temps d’appréhender les mesures et actes politiques de Trump avec justesse!
    Tout n’est pas binaire en politique!

  • Charles , 4 Juil 2018 à 20:42 @ 20 h 42 min

    Troumpf et ses conseillers à la MB sont dans les choux.
    Ce sont des amateurs qui se tirent plusieurs balles dans le pied.
    Compte tenu de leur ignorance et incompétence,ils ne le font pas expres

    Les initiatives commerciales de la MB se retournent contre elle,
    ceci étant lié au fait d’une vision non globale de la situation.

    En effet, quand on analyse le déficit commercial américain,
    il faut le faire en comparaison d’une autre balance, la balance monétaire.
    A savoir l’excédent monétaire américain qui consiste à émettre de la monnaie a tirelarigo.
    la monnaie en réalité est émise par la Fed qui se veut indépendante de la MB.
    En réalité, il a des connections continues entre conseil d’administration et MB.

    Jusqu’ici, nous avions une équation à 4 facteurs:
    1. Une émission monétaire excédentaire (en dollars (dollars exportés)
    2. Une pression militaire constante avec 220 bases de par le monde( porte avions etc)
    3 Un déficit commercial continu qui faisait travailler les nations vassales.
    Elles bénéficiaient d’ excédents commerciaux, du parapluie militaire et des liquidités $.
    Cependant, les 5 derniers présidents US depuis Clinton en 1992
    ont trop tiré sur le bouchon. Tout est en train de sauter.

    Les ennemis asiatiques de la Chine, alliés traditionnels des EUA, changent de camp.
    Ils préfèrent négocier avec la Chine pour créer une nouvelle zone de libre échange…
    Cette zone va entamer un processus de dédollarisation commerciale et monétaire.

    La donne stratégique a changé avec les nouvelles armes défensives russes.( S400 & S500)
    plus la famille des nouveaux chasseurs bombardiers SU, plus les analyses satellites.

    https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201807041037065860-usa-trump-inde-chine-japon/

  • serge , 4 Juil 2018 à 22:06 @ 22 h 06 min

    Les libéraux demanderont bientôt la fin du libéralisme. Cette imposture a permis aux spéculateurs de faire fortune en exploitant “les niacoués qui travaillent pour un bol de riz” avec des des marges délirantes. Mais, il y a un mais : Les chinois sont intelligents et laborieux. Ils se sont apropriés les technologies et aujourd’hui disposent d’une industrie performante avec des ingénieurs en grand nombre qui sont à même de faire mieux que leurs commenditaires. Maintenant il vont développer la commercialisation de leurs productions avec des marges moindres qui va mettre hors jeu nos affairistes qui vont se mettre à crier au loup. La ligne ferroviaire de la soie fait à mon sens partie du projet. c’est ce que j’appelle bien joué. A malin, malin ennemi !

  • Charles , 5 Juil 2018 à 7:30 @ 7 h 30 min

    Troumpf est complètement ignare sur les questions de politique internationale.

    En septembre 2017, il poussait pour une intervention de l’armée américaine au Vénèzuéla.
    Ce n’est que devant le refus des principaux pays d’Amérique du sud , dont le Brésil,
    plus les réserves fermes du département d’état qu’ il a fini par renoncer.

    https://www.rt.com/usa/431723-trump-considered-venezuela-invasion/

Les commentaires sont fermés.