Une association écolo porte plainte contre la ville de Reims suite à un lâcher de ballons commémoratif…

L’association écologiste “Robin des bois” a annoncé lundi son intention de porter plainte contre la ville de Reims pour abandon de déchets, après un lâcher de 2 000 ballons, dimanche, à l’occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre.

“Ces lâchers de ballons, qui sont de plus en plus nombreux et pour n’importe quelle occasion, constituent une nuisance et un danger pour l’environnement et la biodiversité”, a expliqué Jacky Bonnemains, le président de l’association “Robin des bois” qui milite pour “la protection de l’Homme et de l’environnement”. “Des fragments de ces ballons sont retrouvés dans les estomacs des oiseaux, des mammifères marins, des tortues marines et des poissons, et constituent un véritable poison pour eux”, a poursuivi l’écologiste.

Articles liés

38Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • alain , 4 août 2014 @ 17 h 50 min

    tout cela finira un jour par un grand lâcher de cons !

  • Elégant , 4 août 2014 @ 17 h 56 min

    Et j’espère que j’y assisterai!!!

  • ranguin , 4 août 2014 @ 18 h 19 min

    Si seulement ils pouvaient manger les ballons cela ferait quelques écolos de moins sur terre.
    Demain il vont nous interdire de péter, à cause du gaz méthane.
    Qu’ils sont cons ces écolos.

  • eric-p , 4 août 2014 @ 20 h 23 min

    “Robin des bois”, c’est pas l’assoc anti-pauvre reconvertie chez les petits hommes verts???
    Il y a 3 ans, ils avaient déjà alerté l’opinion publique sur les rissques de contamination nucléaire suite aux incendies de Russie !
    Au CEA on en rigole encore…

  • Gisele , 4 août 2014 @ 22 h 58 min

    Lâcher ou lancer ?

  • Goupille , 5 août 2014 @ 0 h 36 min

    Cela doit faire une bonne vingtaine d’années que la mise en garde a été faite. Mais rien n’y fait : il y a un continent de saloperies en plastique qui dérive au nord du Pacifique, des milliards de poissons, mammifères, tortues et oiseaux marins qui en crèvent partout.

    Mais les crânes d’œuf rigolent. Comme ils rigolent de tout, disparition des pollinisateurs, changement climatique, dissémination nucléaire, etc. Les Yankees, eux, ne rigolent pas : ils mettent sur pied un robot-abeille qui pollénisera tout ce qui n’est pas céréales et riz quand les vraies abeilles auront disparu par la grâce de Monsanto.
    Tiroir-caisse par tous les trous, en quelque sorte.

    Les crânes d’œuf rigolent au point de vouloir encore voter Sarkozy la prochaine fois. C’est dire…

    Les autres finissent par devenir fatalitaires, comme disait Arlety… Une humanité pareille ne mérite pas la planète qui lui avait été confiée et ne mérite que de disparaître, après tout.

  • CMI , 5 août 2014 @ 7 h 33 min

    La loi Alur portée par la trés écologique c duflot combien faut-il raser de forêts pour constituer les dossiers pour transactions immobilières,et les minables rendements du solaire et surtout de l’eolien.Les écolos sont nuisibles d’antant plus qu’ils sont atteint de folie taxatrices

Les commentaires sont clôturés.