La centriste Nathalie Goulet utilise le prétexte djihadiste pour appeler à rogner gravement nos libertés

Dans Le Point, la sénatrice centriste Nathalie Goulet tient des déclarations hallucinantes :

Il faut un “patriot act” au niveau européen, comme après le 11 Septembre aux États-Unis. La situation est bien plus grave qu’à la veille des attentats du 11 Septembre. La Syrie, l’Irak comportent désormais des zones de non-droit. Au niveau européen, en incluant la Turquie, il faut surveiller de façon accrue les flux financiers, renforcer les contrôles aux frontières, rétablir les autorisations de sortie du territoire pour les mineurs. Nous sommes dans une situation d’exception qui appelle des moyens d’exception. Nous devrons sans doute accepter de rogner sur nos libertés.

“Sans doute”… Rappelons que le USA Patriot Act est une véritable catastrophe pour les libertés : il crée les statuts de combattant ennemi et combattant illégal, qui permettent au gouvernement des États-Unis de détenir sans limite et sans inculpation toute personne soupçonnée de projet terroriste. C’est ainsi que des individus sont détenus à Guantanamo depuis des années, sans jugement ou perspective de jugement. Dans la pratique, le USA Patriot Act autorise les services de sécurité à accéder aux données informatiques détenues par les particuliers et les entreprises, sans autorisation préalable et sans en informer les utilisateurs.

Pour ceux qui ont vu l’épisode 1 de Star Wars, nous nous retrouvons dans une configuration inquiétante pour les libertés : l’oligarchie mondialiste (les amis du sénateur Palpatine) excitent, financent et arment les djihadistes (la fédération du commerce) pour forcer l’Occident (la République) à abdiquer démocratiquement et, paraît-il provisoirement, ses libertés…

Autres articles

22 Commentaires

  • V_Parlier , 4 septembre 2014 @ 10 h 23 min

    C’est drôle, mais cette comparaison avec Star Wars (où l’oligarchie mondialiste et l’UE peuvent être bien associées) m’était déjà venue à l’esprit depuis quelques années. Il semble qu’on ait déjà largement dépassé l’épisode 1 et qu”on soit déjà au milieu du 3 ! (La perte de libertés n’étant qu’un détail parmi toutes les catastrophes prévisibles, car l’empire (ici les US-UE) ne s’arrête pas là).

    Question folie et esprit de va-t-en-guerre pro-OTAN débridé, les centristes sont actuellement les plus dangereux, contrairement à la réputation que prétend avoir cette “tradition” politique.

  • Nathalie Goulet , 4 septembre 2014 @ 10 h 53 min

    J’ai parlé d’un “Patriot act” entre guillemets. Car il faut surveiller les flux financiers et aussi certaines activités qui constituent des menaces. L’Etat Islamique n’est pas un prétexte. C’est une réalité, une poignée d’individus qui ne respectent ni la République, ni la France, et qui sont une menace pour la population en France et en Europe.

    J’ai toujours condamné Guantanamo, je suis hostile aux juridictions d’exception, mais travaillant sur les réseaux djihadistes, je mesure la gravité de la situation. Seule une politique volontaire et des moyens suffisants au niveau européen pourront permettre d’éviter peut être que la contagion ne gagne encore plus l ‘Europe .
    le nombre des conversions et des départ vers l’Irak ou la Syrie sont des signes alarmants.
    Je suis à votre disposition pour en parler
    Nathalie Goulet

  • charles-de , 4 septembre 2014 @ 10 h 53 min

    Remettre en vigueur l’autorisation de sortie du territoire, alors qu’il N’Y A PLUS PERSONNE AUX FRONTIèRES POUR CONTRôLER QUOI QUE CE SOIT? voilà qui sera TRèS EFFICACE !

  • aixois , 4 septembre 2014 @ 11 h 11 min

    « Il faut un « patriot act » au niveau européen, comme après le 11 Septembre aux États-Unis »
    Quel vœux pieux, la situation alarmante est la conséquence de la politique menée par le couple USA-Europe.
    « La Syrie, l’Irak comportent désormais des zones de non-droit »
    Ah bon ? et chez nous alors ?
    « Au niveau européen, en incluant la Turquie »
    Tiens, la Turquie fait déjà partie de l’Europe ? Vous anticipez vos souhaits chère Madame.
    « Nous devrons sans doute accepter de rogner sur nos libertés »
    Ah c’est nous qui devrons restreindre nos libertés ? Lesquelles chère Madame, celle de voyager, celle de pratiquer nos traditions vestimentaires, gastronomiques pour éviter de fâcher les occupants musulmans qui pourraient devenir dangereux ?
    Votre idée de « patriot act » est intéressante mais au niveau de la France. Nous n’avons pas eu de 11 septembre mais le traité de Maastricht refusé par le peuple et imposé par vous-même et votre équipe.

  • Goupille , 4 septembre 2014 @ 12 h 29 min

    Votre naïveté étonne… Qu’attendez-vous donc de l’Europe, dont nous voyons chaque jour qu’elle n’est qu’un courroie de transmission des desiderata du Nouvel Ordre Mondial &C° ? Qui obéit aveuglément aux US et collabore avec enthousiasme à toutes leurs entreprises de destruction des peuples européens et de leur culture ?

    C’est la population qui va devoir se défendre. Seule, tant que les politiciens inféodés n’auront pas été éliminés…

    Brutal, mais l’heure n’est plus aux élégances hypocrites.

  • Goupille , 4 septembre 2014 @ 12 h 33 min

    Une idée géniale que vont nous imposer La Taupe et La Vallseuse réunis : créons des postes de douaniers, que nous confierons aux djeunes de banlieue, au nom de la lutte contre les discriminations.
    Et les moutons seront bien gardés.

  • Elégant , 4 septembre 2014 @ 12 h 43 min

    En réponse à votre post, je pense que vous n’avez pas du tout les pieds sur terre.
    Un rétablissement des frontières et le retour de toutes nos forces armées sur le sol national devraient, dans un premier temps, permettre d’éviter à en arriver à un patriot act, même entre guillemets.
    L’arrêt de toute immigration permettra, également, de régulariser une situation déjà insupportable.

    Quant on voit ce que élus et législateurs sont capables de faire, il faudrait les rendre responsables de leurs actes.
    Vous pourriez le proposer, si vous en aviez…

Les commentaires sont fermés.