La Hongrie dérive…

La Hongrie dérive…

vers le beau. Forcément, l’UE s’inquiète :

Source : Architectural Revival

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 5 septembre 2017 @ 0 h 16 min

    En septembre 2016, John Kerry admet que les EUA avait considéré
    Daesh comme un outil utile pour sortir Assad…

    Donc, de facto, Daesh bénéficiait d’une certaine complaisance otanienne….
    Pas de chance, car Poutine est entré dans le jeu en septembre 2015.
    Le fait de ne l’avoir pas pris en considération relève d’une effarante bêtise.
    Poutine ne pouvait abandonner son allié, ni sa base militaire de Lataquié( Antioche).
    En septembre 2017, Poutine est devenu le maître de tout le jeu du proche et moyen orient.
    les clowns de l’Otan ont fait la même bêtise en Ukraine en 2014
    en croyant que Poutine n’oserait pas intervenir en Crimée…
    Les analystes ignoraient totalement le lien naturel et historique Crimée-Russie.
    L’analyste en chef de la maison blanche a fini par se faire virer par Obama en 2016.

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=61&v=t3KfmjdviHM

  • Boutté , 5 septembre 2017 @ 11 h 51 min

    Charles dit juste sauf qu’il oublie le lien historique entre Ukraine et l’Empire Russe.La première est le berceau du second comme le Kosovo le fût pour la Serbie.

  • charles-de , 6 septembre 2017 @ 0 h 13 min

    Désolé, Charles, mais Lataquié, ce n’est pas Antioche. Je suis passé à Antioche il y a bien longtemps : c’est en Turquie, et c’est Antakié.

  • charles-de , 6 septembre 2017 @ 0 h 18 min

    Oui, Boutté, le PREMIER état russe fut fondé vers 987 à Kiev, sous l’influence de Byzance, d’où l’orthodoxie, et la cathédrale s’appelle Sainte Sophie. A cette époque, Moscou n’existait même pas.

Les commentaires sont clôturés.