Une société explosée et sans repère

Une société explosée et sans repère

L’immunité parlementaire de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine, a été levée le 27 septembre.

Quel crime a donc commis M. Collard ? Il a osé publier sur Twitter des photos des victimes de l’État islamique. Dans la France orwellienne où nous vivons, cela s’appelle de « l’apologie du terrorisme ».

Sur certains blogues que je dirige, la même mésaventure m’est arrivée, sans aller jusqu’au procès. Mais, plusieurs fois, nos comptes de réseaux sociaux ont été suspendus pour la même prétendue « apologie » du terrorisme que nous dénoncions !

Car, non seulement nous faisons « la guerre au terrorisme », sans jamais dire d’où vient ce terrorisme, mais, en outre, il faut absolument ignorer ce qu’il fait.

On ne peut mieux s’assurer d’une défaite certaine. Pour la première fois dans l’humanité, il est requis d’une population qu’elle fasse la guerre en ignorant tout de ses ennemis !

Cette levée d’immunité parlementaire est donc un scandale politique.

À noter tout de même : la communiste Clémentine Autain ne s’est pas associée au vote du bureau de l’Assemblée. Honneur à elle, même s’il n’est pas certain que ce soit pour de bonnes raisons !

Un homme de 28 ans est jugé pour « atteinte sexuelle » pour avoir eu une relation sexuelle avec une fillette de 11 ans, le 24 avril dernier. Cette affaire sordide est révélatrice d’une perte abyssale de repères de la part de notre société.

L’homme ne sera, en effet, pas jugé pour viol, parce que la fillette a été jugée consentante.

France Inter (radio payée par nos impôts !) a commenté la décision des juges laxistes par ce tweet ahurissant : « Un rapport sexuel avec un enfant doit-il être automatiquement considéré comme un viol ? »

En d’autres termes, la radio d’État « s’interroge » publiquement sur la légalisation de la pédomanie. Comme naguère les soixan­te-huitards appelaient à faire tomber les derniers tabous de la société « bourgeoise », en autorisant les relations sexuelles avec des enfants.

Il est déjà pénible de savoir que ce genre de perversions existe dans l’humanité. Il est insupportable que cela soit théorisé. A fortiori, avec nos impôts.

Les médias bien-pensants se gargarisent d’une étude de l’Institut Bertelsmann visant à démontrer que les musulmans d’Europe sont remarquablement intégrés. « Libération » jubile en nous apprenant que 76 % des musulmans d’Europe ressentent un fort attachement au pays d’accueil.

Le problème, c’est que ladite étude fait apparaître une réalité sensiblement différente.

Par exemple, pour les musulmans de France, on apprend que seuls 11 % ont un lien exclusif avec le pays d’accueil, 84 % avec les deux pays, 3 % uniquement avec le pays d’origine et 2 % avec aucun des deux.

Il n’est pas forcément dramatique de garder des relations avec le pays d’origine. Mais il faut beaucoup d’imagination pour conclure de ces chiffres que les trois quarts des musulmans de France seraient merveilleusement intégrés.

Par ailleurs, il est absurde de prétendre tirer des conclusions sur les « musulmans d’Europe » comme s’il s’agissait d’un bloc. L’étude montre, au contraire, de remarquables différences entre les pays étudiés.

Mieux encore, l’étude dit explicitement que l’approche multiculturaliste semble insoutenable à long terme.

Enfin, l’étude prouve que l’intégration dépend étroitement de l’éducation et de l’apprentissage de la langue du pays d’accueil. Or, notre système éducatif est dans l’état que l’on sait.

Bref, je crois que mes excellents confrères ex-maoïstes prennent leurs désirs pour des réalités !

 

Guillaume de Thieulloy – les 4 Vérités

Articles liés