Zemmour aurait pu être tête de liste aux élections européennes !

Aux dernières élections européennes, Eric Zemmour aurait pu être la tête de liste de « Debout la France » en Île-de-France. Invité dimanche du « Brunch politique » de Sud Radio, le président du mouvement eurosceptique, Nicolas Dupont-Aignan, a reconnu avoir fait cette proposition au journaliste-polémiste. « Il a préféré garder sa liberté », a expliqué le député. C’est un autre journaliste, Dominique Jamet, qui avait finalement porté les couleurs de « Debout la France » en mai dernier. Nicolas Dupont-Aignan assure également que « d’autres lui ont proposé », tout en refusant de préciser quels partis : « Je ne révèle pas des conversations privées ».

Articles liés

28Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • LIU , 4 novembre 2014 @ 11 h 13 min

    Micaelli : l’abstention ne sert à rien : les commentateurs des résultats ne diront pas « les mécontents n’ont pas voté  » mais les abstentionnistes sont tout simplement allés à la pêche . Il vaut beaucoup mieux voter BLANC : là ils en tireront des conclusions car maintenant on va en tenir compte .

  • Trahi , 4 novembre 2014 @ 11 h 31 min

    C’est qui votre futur président? Fantomas? L’homme invisible? Ha oui, en allant pas voté, vous allez vous plaindre un jour d’avoir un Islamiste au pouvoir!!!Irresponsable de ne pas voter!!!!!

  • grelette , 4 novembre 2014 @ 11 h 31 min

    Qu’il ne rejoigne aucun parti, par pitié ! Cela ne lui servirait à rien du tout, au contraire. Les bouffons de la politique sont des parasites, ils nous font perdre collectivement un temps d’action précieux.

  • Sagil , 4 novembre 2014 @ 11 h 53 min

    Zemmour a eu raison.Il garde sa liberté.Que serait-il arrivé s’il avait adhéré à un parti? Il aurait été lynché.Déjà qu’avec son livre il en dérange beaucoup…..

  • Goupille , 4 novembre 2014 @ 12 h 43 min

    Parfaitement exact : le monde politique est un champ de bataille permanent.
    Il a autre chose à faire que surveiller d’où viendra la prochaine peau de banane, et le tir dans le dos des « camarades militants »…

  • Goupille , 4 novembre 2014 @ 12 h 49 min

    Cela s’appellerait un Comité de Salut Public. Et nous en sommes là.
    La solution n’est plus dans le jeu politicien dit démocratique républicain. Tout au plus faut-il y occuper une place, la plus large possible.
    Mais rien ne se fera sans la mobilisation horizontale d’un Peuple qui a envie de survivre dans et pour son histoire, ses valeurs, etc etc etc
    L’avenir est aux prochains Cathelineau et à leurs bataillons.

  • hermeneias , 4 novembre 2014 @ 14 h 00 min

    les lepens n’ont jamais voulu de compromis et à la moindre critique c’était dehors

    L’affaire est trop bonne il faut se la garder .

    LE FN EST incapable d’alliances . Bien la preuve qu’il roule pour sa gueule et c’est tout

Les commentaires sont clôturés.