VIDÉO | La gabegie des communautés de communes, d’agglomérations et urbaines

(Reportage à partir de la 37e minute)

Dépenses somptuaires (centre aquatique des Landes construit loin des usagers à 12,7 millions d’euros, 600 000 euros de pertes par an), embauches de membres de la famille, clientélisme à tous les étages (environ 150 personnes sur 1 000 pour la communauté d’agglomération du Pays d’Aix, selon l’ancien directeur général des services), doublons, nominations de dizaines de vice-présidents rémunérés (42 rien qu’à Perpignan-Méditerranée), embauche de 110 000 fonctionnaires ces dernières années…

“Envoyé Spécial” du 21 novembre 2013 montre que les communautés de communes, d’agglomération et urbaines sont une occasion supplémentaire pour les élus de dilapider l’argent des contribuables, qui voient en plus le montant de leurs impôts locaux exploser. Un vrai scandale.

Autres articles

10 Commentaires

  • Psyché , 4 décembre 2013 @ 21 h 34 min

    La mise en commun d’équipements collectifs entre communes voisines est une fausse bonne idée car la France compte tout simplement trop de communes !
    La France est le pays qui compte le plus de communes en Europe, avec 36 683 communes au 1er janvier 2011 (dont 36 568 en métropole) pour 65 millions d’habitants. La France possède, à elle seule, près de 40% des communes de l’Union européenne.

    A titre de comparaison, l’Allemagne en a 12 196 (81,5 millions d’habitants) et l’Italie 8 101 (61 millions d’habitants).

    http://www.urbanews.fr/2012/02/23/19339-et-si-on-reduisait-le-nombre-de-communes-en-france/

  • torgnolet , 5 décembre 2013 @ 1 h 30 min

    la multiplication des collectivités locales permet aux élus de pratiquer un clientélisme effréné en embauchant à tour de bras les copains, les copains des copains, etc, dont la compétence n’est pas le critère de recrutement. Qu’importe la masse salariale ainsi créée, il suffit d’augmenter les impôts.

  • ranguin , 5 décembre 2013 @ 6 h 49 min

    Les Com Coms, une bonne idée sur le papier. C’est tout !
    Largement dévoyée par les élus, cette idée profitera toujours à la plus représentée et à la plus grande au détriment des petites communes qui participent financièrement mais n’en profiteront jamais.
    J’en veux pour preuve des communes ayant participé à la construction d’une piscine, pa

  • ranguin , 5 décembre 2013 @ 6 h 51 min

    particiant toujours à son entretien, mais les habitants de ces communes n’ont aucun avantage financier (pris réduits) par rapport à ceux des communes qui n’ont pas participé et qui n’entretiennent pas cette piscine.
    C’est la grande commune qui en a tous les avantages et les autres se rendent compte que quelque part, elles se sont fait gruger.

  • micaelli , 5 décembre 2013 @ 13 h 46 min

    L’ exemple vient d’ en haut …… demandez aux Présidents de la ripouxblique comment
    faire pour réussir dans ” les affaires ” ……
    qu’il soit de gauche ou de droite , ils connaissent le bon fillon ( faute de frappe lire filon)…..

  • Charles , 5 décembre 2013 @ 14 h 41 min

    Beaucoup d’électeurs ne comprennent pas la véritable dynamique
    qui manipule ces communautés de communes (CDC)qui auraient pu travailler en GIE.

    1.Les élections des dirigeants des CDSC
    se font par scrutin secret,ce qui est une belle source d’embrouilles & de clientélisme.
    A savoir le mal absolu en démocratie.
    Il faut distinguer les élections de niveau 1 (les électeurs de base,vous et moi)
    des élections de niveau 2 (les électeurs eux memes des élus et qui élisent des délégués)
    Au niveau 1,il va de soit que le bulletin doit etre secret en utilisant l’isoloir.
    Au niveau 2,la situation est différente.Les élus devenus électeurs sont supposés
    voter en fonction de leur programme qui les a fait élir. En conséquence,les électeurs
    ont le droit de connaitre comment leurs élus votent.

    2.L’un des aspects les moins connus des CDC est le transfert
    de la décision d’attribution finale des permis de construire a la CDC.
    En apparence,c’est le maire qui décide,en réalité c’est une codécision.
    ce qui implique une suite de choses invisibles pour le public.

    3.Le petit maire indépendant qui décide librement est condamné à disparaître.
    Toutes les décisions se prennent au niveau des CDC ou se trouvent
    toute une flopée de gros chats,tous membres d’une société secrète….

  • Alain Cavaillé , 5 décembre 2013 @ 15 h 17 min

    Cette “grande croisade anti-romanichels” est tout ce que le gouvernement a trouvé pour détourner l’attention de la population Française ciblée sur l’islamisme.
    La vérité c’est que ces “Roms”, qui ne font qu’en cent fois moins violent les mêmes choses que les racailles arabo-islamiques, sont, je n’irai pas jusqu’à dire des “victimes”, mais bien plus faciles à trouver et à circonscrire que les autres. Ils ne caillassent pas, ne tabassent pas les policiers ou les pompiers, ne brûlent pas des centaines de voitures, ne tranchent pas la tête de gens pour un rien, et ne sont pas hébergés à titre gratuit comme les autres…
    Je pense qu’en matière de priorité, ces Roms devraient passer APRÈS les racailles. COMMENÇONS À FOUTRE LE FEU AUX BANLIEUES, et une fois tranquilles de ce côté-là on s’attaquera au problème de ces populations ethniquement maffieuses qui représentent une sévère nuisance.

Les commentaires sont fermés.