New York City : l’avortement, un fléau pour les communautés noires et hispaniques

Les chiffres pour 2011 du Center for Desease Control local ont réjoui les défenseurs de la vie : depuis 2003, le nombre d’avortements à New York City a chuté de 19% et même de 22% depuis 2000. Mais la Grosse Pomme voit ses minorités particulièrement touchées par l’avortement : à eux seuls, les noirs et les hispaniques concentrent 77,56% du total des cas (soit 59 147 avortements sur 76 251) alors qu’ils représentent respectivement 25,5% et 28,6% de la population totale (soit un total de 54,1%). Les blancs, 44% des habitants de la ville, ont, eux, avorté 9 550 enfants en 2011, soit 12,5% du total.

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Le gars d'la narine , 4 décembre 2014 @ 16 h 29 min

    Zero RSA
    Zero bla bla

    zero tracas

Les commentaires sont clôturés.