Valéry Giscard d’Estaing regrettait le regroupement familial imposé ensuite par le Conseil d’État

Valéry Giscard d’Estaing regrettait le regroupement familial imposé ensuite par le Conseil d’État

“Comme rarement, l’ex-chef de l’État s’est livré au biographe Éric Roussel. Ses blessures, ses doutes, ses idéaux… Extraits en avant-première du livre.

(…)

“Son grand regret, le regroupement familial, décidé par un simple décret de Jacques Chirac en 1976. (…) L’idée de faire venir les familles des immigrés paraissait, à l’époque, naturelle. Avec l’augmentation massive de l’immigration en provenance de pays musulmans, elle divise profondément. Raymond Barre, d’ailleurs, le suspendit pour trois ans, avant que le Conseil d’État annule cette décision au motif que le regroupement familial faisait désormais partie de principes généraux du droit.“

Avec le recul, Valéry Giscard d’Estaing regrette cette initiative : «L’idée en soi était juste et généreuse (…) Mais elle a été mal appliquée, et j’ai eu le tort de ne pas plus surveiller l’application ; j’en ai donc la responsabilité (…) Nous visions le noyau familial tel que nous le connaissons et nous avons vu arriver des noyaux familiaux totalement différents.»

Dans son essai, Le sens de la République, l’historien Patrick Weil a aussi révélé que le président avait eu le projet de dénoncer les Accords d’Evian pour pouvoir rapatrier quelque 500 000 Algériens en cinq ans.”

Source : Le Point via FDesouche

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Guillaume , 4 décembre 2020 @ 11 h 10 min

    L’ avortement c’est son grand regret ? même pas !
    https://www.youtube.com/watch?v=OQ1aProIvW0

  • Zouzou , 4 décembre 2020 @ 13 h 09 min

    Et qu’à t il fait pour rectifier le tir ? S’est il battu, avec acharnement, à haute voix, et sans cesse, contre l’abus suicidaire du regroupement familial ? Contre l’avortement de masse, genocidaire ?… Pas que l’on sache. Ah mais pour ce qui est de vivre des décennies à nos frais, bien confortable et tellement convaincu de sa propre importance, la ça allait. Comment échappera t il a la Géhenne de feu ?…

  • Coquant , 4 décembre 2020 @ 14 h 42 min

    Pour une con…rie c’en fût une et une belle. Déjà à l’époque Chirac deconn… un socialo déguisé en personne de droite , machiavel se mettait en marche, tient en marche cela ne vous rappelle rien de récent?

  • Stephan , 5 décembre 2020 @ 13 h 00 min

    Faux prétexte , il pouvait se battre et obtenir gain de cause. Il a laissé faire, s’octroyant un faux alibi.
    Il restera l’homme qui a fait dérailler la France.
    Et ne parlons pas de ses conditions de retraite qui durent un gouffre financier pour les finances publiques .

  • Sonja , 10 décembre 2020 @ 12 h 24 min

    Oui VGE avait le sens aristocratique, c’était un autre temps où l’école instruisait les enfants et les grandes écoles dispensaient les fondamentaux des futures élites et la bienséance traditionnelle acquise dès l’enfance. Il y avait la pâte gaulliste. Mais non VGE n’est pas noble, il a racheté les armoiries ainsi que le petit château de l’amiral D’ESTAING. Il avait la distinction pour incarner cette classe de nantis et ses études lui ont permit la facilité d’analyser, de synthéser etc… (ce que l’on apprend dans les grandes écoles comme à sciences PO, polytechnique… C’était autre chose à l’époque). VGE était un être brillant, mais il manquait des expériences qui nous structurent, il avait cependant la trempe présidentielle. Contrairement à macron qui se révèle piètre, pleutre personnage sans foi et sans racine. On ne s’interroge plus sur ce que sont devenus les jeunes de parents post soixant’huitards : des crétins et malgré sa famille aisée il est resté immature !
    Giscard ce fut aussi : Emprunt basé sur l’or : gouffre financier, les avions renifleurs, l’affaire Boulin, le retard sur l’opération de Kolwezi, sans oublier que c’est lui qui a fait entrer la Grèce dans l’UE, au forceps, et en prêtant l’avion de l’État pour activer cela. Asphyxie industrielle (Maurice ALLAIS avait pourtant averti mais il s’est cru plus astucieux par son parcours). Il a aussi tué l’Aérotrain, en plus de tout le reste, pour des intérêts privés, effondrement de l’Education Nationale avec la réforme HABBI…
    Le regroupement familial a sonné la destruction de notre pays, une faute tragique, qui fait peser un péril mortel sur la France. Le pays héberge depuis lors une foule haineuse dont le nombre va croissant, une foule qui a ruiné notre système scolaire, notre vie sociale, notre sécurité publique, et qui finira par emporter le monde civilisé que nous avions créé. L’Histoire, s’il reste des Français pour l’écrire, maudira ces deux hommes.
    La comédie des voeux au coin du feu, et le « au revoir », c’était pathétique ! Et les « déjeuners » chez les français : pour faire peuple ! Nous étions choqués. Dans ce domaine aussi, comme macron, il se croyait supérieur, c’était pourtant un homme faits d’atomes, comme tout un chacun, Il y avait les caricatures : « ces animaux qui nous gouvernent », VGE, c’était la mante religieuse ! Il a posé les bases du déclin français : désindustrialisation, soumission à l’islam et à l’Allemagne entre autres, ainsi que la baisse de l’âge de vote à 18 ans ! Quoi de plus influençable que des gamins de cet âge, à 21 ans c’était un peu + cohérent. Il a été complice de l’arrivée de Mitterand, BARRE l’aurait mérité plus que la mite.
    On ne parlera pas des grands mystères autour des décès de quelques ministres et personnalités… Il semble que son nom soit apparu sur la liste de ceux qui ont fomenté l’attentat du petit Clamart contre notre général !!!
    La Constitution européenne qu’il a voulu conceptualiser (que le peuple a refusé et qu’on nous a « refourguer) c’est encore lui, son esprit ne s’était toujours pas allumé à cet âge là ? L’écrasement du Moyen orient par la destitution du Shah, l’accueil de ayatollah et ce n’est pas exhaustif. C’était Giscard I, dont la jeunesse nous a desservis, il ne pensait qu’à “galoper” le soir en boîtes jusqu’au jour où il s’est fait arrêter ; éméché, à 200 sur les Champs Élysées : c’était pire qu’Hollande sur sa vespa. Giscard II c’est Macron, la même suffisance ; pour ce dernier médiocre et sans scrupule par rapport à la population qu’il est censé représenter et défendre…
    Sa place était sur un banc d’accusé pour traîtrise. avoir le choix être Mitterrand ou Giscard, il fallait que les gens soient écœurés pour donner leur vote à la mite qui a démultiplié l’avancée vers l’horreur où nous allons crescendo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *