Les agriculteurs poursuivent leur mouvement : les élus et les administrations en ligne de mire

Les agriculteurs ont poursuivi dans plusieurs villes vendredi, et sans incident, leurs actions. Ils affirment n’être toujours pas entendus. Pour manifester leur colère, les paysans en déversé plusieurs centaines de kilos à différents endroits de Nancy, comme les permanences de leurs parlementaires ou encore la Direction des impôts. A Vannes, en Bretagne, les agriculteurs ont bloqué le parking d’un centre commercial. Dans la ligne de mire des agriculteurs, le gouvernement renvoie la balle à la grande distribution, dont les représentants seront reçus lundi à Matignon. Il leur sera demandé d’être responsables sur les prix :

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Cap2006 , 6 février 2016 @ 11 h 40 min

    J’aime les agriculteurs quand ils s’en prennent aux grandes surfaces… C’est pourtant là qu’ils font leurs courses, pour acheter les produits moins chers…

    Ils reclament un prix pour que le consommateur finance leurs choix d’une production gavée d’intrants qui leur coûtent une fortune…
    Reclament ils de payer leurs vetements 10 fois plus cher que ce qu’ils achètent dans la grande distribution, pour que le fabriquant et l’ouvrier puissent vivre décemment … En France plutot qu’au Vietnam ou Bangladesh ?

    Pourquoi ne s’en prennent ils pas aux banques, qui se gavent sur les prêts accordés sans étude sérieuse de viabilité économique ?
    Pourquoi ne s’en prennent ils pas à la FNSEA qui décide de la répartition des aides, principalement pour son leader tient donc, ou des orientations agricoles depuis 40 ans ?

    Je suis sensible aux drames liés à la perte de son emploi, à la disparition de certains metiers. Manifester est un droit.
    Casser, détériorer, c’est inacceptable… Dans les banlieues comme dans les campagnes

Les commentaires sont clôturés.