Le résultat du travail des femmes à l’extérieur : le sacrifice des enfants

Le résultat du travail des femmes à l’extérieur : le sacrifice des enfants

Intéressante réaction à un énième article féministe de Rue 89 sur la “charge mentale” et autres lubies des féminazies :

“Le bordel dans la maison, c’est celle qui l’habite qui le met, moi j’habite chez elle. Elle occupe 6m2 et demi de rangements, moi 2 et demi. Elle vire mes affaires sans me demander. Elle veut bien que je cuisine quand ça lui convient mais monte la garde pour me tenir hors de son territoire, elle emmène notre fils partout sans partager ces moments privilégiés, annule les RV que je me risque encore à prendre, pour en changer la date sans le besoin. Vous voulez que je continue ? Ce billet fait partie de la campagne de pub des féministes radicales qui sont seules interrogées comme témoin. Voila un cas de “charge mentale” que les femmes ne connaissent guère. Et, en plus, quelle est la solution qui a été trouvée au bouleversement qu’à été le travail des femmes à l’extérieur ? Le seul possible : le sacrifice des enfants. Le résultat : des adultes fragilisés, souvent malades. Et qu’est-ce qui a été trouvé par nos brillantes ministres féministes radicales/va t’en guerre/misandres/intégristes/égocentrique etc. ? Onze vaccins et l’antagonisme comme civilisation. Sans parler de tout le reste. MISÈRE !”

Autres articles

1 Commentaire

  • Boutté , 6 Fév 2018 à 11:17 @ 11 h 17 min

    Ce sacrifice des enfants va jusqu’à leur assassinat préventif .

Les commentaires sont fermés.