ET HOP, MERCI MR MACRON DE NOUS CONFINER SANS CONFINEMENT !

ET HOP, MERCI MR MACRON DE NOUS CONFINER SANS CONFINEMENT !



Ainsi donc, Emmanuel Macron aura t -il eu presque tout faux dans la gestion de cette crise sanitaire qui depuis plus d’un an pollue la vie quotidienne des Français. Tout faux, mais il est persuadé du contraire, et à chacune de ses interventions il nous rabâche la même certitude d’avoir eu raison et d’avoir eu raison d’agir comme il l’a décidé.

Alors qu’a t-il décidé, une fois de plus ? De nous confiner sans nous confiner. Olivier Véran dont il me plaît de rappeler qu’il a plus souvent milité dans le syndicalisme médical que dans un cabinet, Jean Castex qui aime à rappeler ses origines pyrénéennes, Emmanuel Macron, plus jupitérien que jamais malgré son humilité révélée, tous trois nous condamnent donc, pour la troisième fois à un enfermement peut-être plus souple mais plus que jamais mortel économiquement pour des centaines de milliers d’emplois et de commerces et pour les générations futures qui auront à payer des dettes monstrueuses.

Une fois de plus les rideaux de nos commerçants, de nos cafetiers, de nos restaurateurs se sont abaissés ou sont restés désespérément fermés. Le 6 avril, la France retrouve donc la physionomie du mois de mars 2020. Les boutiquiers qui venaient de recevoir les commandes pour cet été laisseront fermés les cartons de marchandises. À Matignon ou à l’Élysée, on s’en félicite, à croire que jamais ceux qui nous dirigent ont la moindre idée des effets désastreux que cela provoquent dans les bilans et dans les esprits de ces commerces multiples et variés, de ceux qui sont considérés comme non essentiels. Car comme l’a souligné Gabrielle Cluzel lors d’une intervention sur Cnews, acheter une nouvelle paire de chaussures à un enfant qui change de pointure, c’est évidemment du superflu pour nos fonctionnaires qui décident de nos vies derrière leur ordinateur républicain.

Car il faut faire très froidement la constatation que quoi qu’il fut décidé pour combattre le virus et ses variants, la situation n’a pas évolué. Réanimations et décès s’accumulent malgré des mesures liberticides. Couvre feu stupidement maintenu à 19 heures ( ah ! Merci Monsieur Macron de nous avoir offert une heure de plus : cette bonté nous est allée droit au cœur, si si!), attestation abandonnée mais maintenue tout de même si nous nous autorisons à faire 11 kilomètres, interdiction de se retrouver à plus de six dans la rue et même chez soi, danger de mort si vous consommez une bière dans la rue ou dans un jardin, shopping uniquement sur Amazon ou dans les grandes surfaces alimentaires. Nous voilà donc embrigadés.

Sans oublier ces malheureux parents qui ne peuvent plus travailler obligés qu’ils sont à garder et à éduquer leurs enfants via internet.

Toutes ces directives, ces décrets, ces obligations adressées à tout un peuple sans le moindre souci de gérer des situations locales fortement différentes, n’ont qu’un seul but : éviter le contact entre nous. Nous faire oublier que nous sommes des humains. Nous voir à travers un masque que l’on sait être inutile au moins à l’extérieur. Mais il faut bien, n’est ce pas, écouler les milliards de masques que nous avons achetés. Olivier Véran ne veut pas soigner alors que de nombreux savants lui ont fait comprendre qu’il existe des médicaments pour soigner aux premières heures de la maladie. Il n’autorisera l’auto-test que le 12 avril. L’auto test dont il dit que les Français ne sauront pas l’ utiliser. Ces auto-tests qui permettront aux chaînes d’info de ne plus nous marteler tous les soirs avec le chiffre des milliers de « cas ». Des cas qui ne déclencheront qu’en de rares occasions une forme plus ou moins grave de la maladie.

Nous voilà confrontés pour un moi à l’ inefficacité d’un gouvernement hors sol. Bon courage à tous !



Floris de Bonneville

Articles liés

4Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Zouzou , 5 avril 2021 @ 19 h 21 min

    Tout travail honnête qui permet de remplir le frigo et de faire vivre les siens est essentiel. Mais ça, ça dépasse l’engeance bureaucratique hors sol à l’ego zeppelinesque qui pretend nous gouverner mais se contente de nous sur-administrer… Ces gens là sont tellement non essentiels que leur seule vocation est d’être de ruineux et mortels parasites. Ce sont eux qui devraient disparaître, pour notre salut et l’avenir de nos petits.

  • Figuier , 6 avril 2021 @ 11 h 35 min

    D’accord avec vous, Zouzou, mais, d’ici les prochaines présidentielles, ils vont en faire des dégâts… si on tient jusque là…, évidemment. Sans compter qu’ils veulent à tout prix repousser les futurs échéances électorales… C’est uniquement pour ça qu’ils nous gardent sous pression… pour justifier le report de toutes les élections à venir. Ils savent bien qu’ils vont perdre et qu’après, on ira sûrement les chercher, judiciairement parlant… Donc… garder le pouvoir ou fuir… ils ont choisi…

  • François MARTIN , 6 avril 2021 @ 14 h 59 min

    Vous êtes confinés et, EN MÊME TEMPS, déconfinés.

    ET HOP, je me représente à la présidentielle.

    Tout çà pour çà.

    Çà à l’air d’une blague et EN MÊME TEMPS, c’en est vraiment une !

    Heureusement que les Français n’ont pas le sens de l’humour.

  • Jean-Marie CAUREL , 6 avril 2021 @ 18 h 48 min

    N’y a t-il aucun moyen de faire en sorte que le président soit destitué, par les députés ou par les sénateurs, par exemple?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *