Franz-Olivier Giesbert traite les opposants à l’UE de fous

Dans son dernier éditorial, le directeur de publication du Point les traite de complotistes et les compare aux tenants de théories pour le moins farfelues :

Quand le complotisme est en marche, rien ne peut plus l’arrêter. Il y a aussi les timbrés qui vous arrêtent dans la rue pour vous “révéler” que le 11 septembre 2001 n’a pas eu lieu. Il y a encore des humains prétendument doués de raison pour donner du crédit aux théories de David Icke, qui affirme que des reptiles intergalactiques polymorphes sont parmi nous et conspirent pour asservir le monde à travers la haute finance. Il y a enfin les souverainistes qui vous “démontrent”, avec une pénétration de coucou d’horloge, que l’Europe est la mère de la désolation.

Bla, bla, bla…

Traiter de fous ou de dangers ses opposants évite de devoir leur répondre sur le fond.

Autres articles

19 Commentaires

  • xtemps , 5 mai 2014 @ 14 h 08 min

    Nous, nous serions fou de continuer la folie européenne, mais celui là c’est un grand malade mental, il faut les mettre à l’asile en sauvent les vrais fous avec, c’est gens sont des fous à allier et dangereux, assoiffés de pouvoir et d’argent.
    Si ils sont si soucieux que ça de l’avenir pour nos peuples, qu’ils nous demandent notre avis, pas de dictature ici! et vive la liberté! et vive les peuples libres!

  • Alainpsy , 5 mai 2014 @ 14 h 13 min

    ” du mal à digérer” mille excuses !!

  • J.75 , 5 mai 2014 @ 14 h 13 min

    Voilà ce qu’il advient lorsque l’on fusionne les niveaux de “culture” de Ribéry et de Nabilla…ça donne ce genre de tribunes. 🙂

  • monhugo , 5 mai 2014 @ 14 h 20 min

    http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/la-nef-des-fous
    On connaît cette “Nef des Fous” du Néerlandais Bosch – fragment d’un volet de triptyque, lequel nous est parvenu incomplet. Oeuvre allégorique et satirique, du 15e siècle. Ces pauvres hères, dont on ne sait d’où ils sont partis, dérivent vers le paradis des déments, avec un nautonnier armé d’une louche, et l’autre, coiffé d’un verre, brandissant une cruche cassée en bout de rame. Le mât est sommé d’un bouquet de fleurs, une tête de mort en son centre – le tout surmonté d’une oriflamme avec le croissant musulman….
    Je trouve à tout cela un vrai goût prémonitoire – la Nef des fous, en 2014, s’appelle “Union européenne”, et dérive depuis Strasbourg. Vers le paradis des déments.

  • Français désabusé , 5 mai 2014 @ 16 h 57 min

    Le mondialisme sioniste a parlé!

  • flammande , 5 mai 2014 @ 17 h 43 min

    Il y en a même qui pense que FOG est un intellectuel !!!

  • flammande , 5 mai 2014 @ 17 h 44 min

    Pardon !
    Il y en a même qui pensent que FOG est un intellectuel !!!

Les commentaires sont fermés.