Une association pour lutter contre le tabou des violences entre LGBT

L’association nationale AGIR nous informe qu’elle lance “une campagne d’information nationale afin de sensibiliser les pouvoirs publics, les médias et le grand public aux problèmes liés aux violences conjugales chez les couples homosexuels”.

En effet, “les violences conjugales au sein des couples homosexuels font l’objet d’un silence accablant”, nombreux sont ceux qui “croient encore que la violence dans un couple gay ou lesbien n’existe pas et les personnes qui en sont victimes ont souvent honte d’en parler”, explique Matt Plaza-Merec, le directeur national de l’association.

Il s’inquiète : “selon notre appel à témoins, lancé début février 2014, 11% des gais et lesbiennes et 20 % des bisexuels ont déclaré avoir été subi des violences conjugales au cours de l’année 2013. Seulement 3 % ont demandé de l’aide.” Lui-même, âgé de 26 ans, a été victime de violences psychologiques de la part de son ex-concubin. AGIR reçoit jusqu’à 25 appels par jour et a déjà effectué deux signalements auprès des forces de l’ordre et déclenché dix interventions des premiers secours.

Plutôt que de vouloir changer notre civilisation, le lobby homosexuels ferait mieux de s’attaquer à ce problème qui, lui, touche vraiment les droits humains en prêtant main forte à AGIR…

Autres articles

12 Commentaires

  • DELENNE , 5 Mai 2014 à 20:18 @ 20 h 18 min

    ici en polynésie il y en à et j’ai des amis dans ce milieu et c’est plus fréquent que l’on ne le croit d’ailleur un couple Homo est deux fois plus exposer à la jalousie qu’un couple Hétéro je le sait car avec un copain qui est psychiatre on en parlait dernièrement et il à souvent affaire à c’est problème de couple 60% des couple qui le consulte sont Homo et la majoritée des Trans…

  • Gisèle , 6 Mai 2014 à 0:43 @ 0 h 43 min

    Ah ah ah !!!

  • synok , 6 Mai 2014 à 7:01 @ 7 h 01 min

    En espérant que quand un maltraité par un autre maltraité maltraitant téléphone à la police on ne lui réponde pas comme aux femmes mariées avec un homme :
    -mais enfin Madame ,allez voir un avocat ..
    Le tout dans un appartement fermé avec la clé dans la poche du mari , à 11h et demie du soir un samedi d’été …

  • GV , 6 Mai 2014 à 7:27 @ 7 h 27 min

    Ce sujet me passionne
    Bof!

  • Cochon , 6 Mai 2014 à 8:08 @ 8 h 08 min

    Je ne sais pourquoi on parle de CA !!!

  • patrick Canonges , 6 Mai 2014 à 11:17 @ 11 h 17 min

    C’est vrai qu’il s’agit d’un tabou. Ce qui permet de revenir sur le mot “gay”, importé des USA et que je n’emploie jamais, car les mots sont importants dans une idéologie/propagande.
    Il se trouve justement que les “gays” sont moins souvent gais, plus souvent tourmentés, malheureux, jaloux, mal dans leur peau que les normaux (pardon: hétérosexuels). C’est une banalité de dire ça et la littérature en témoigne. Le taux de suicide chez les homosexuels est beaucoup plus élevé, et ce dans tous les pays et toutes les civilisations (y compris celles où ils sont tenus pour égaux et “normaux”, dans certaines tribus).

  • monhugo , 6 Mai 2014 à 13:20 @ 13 h 20 min

    On n’apprend pas le français, en Polynésie “française” ?

Les commentaires sont fermés.