“Il aurait fallu encager” la manifestation du 1er mai, estime un CRS présent

“Il aurait fallu encager” la manifestation du 1er mai, estime un CRS présent

Jessy, CRS délégué Union nationale des syndicats autonomes (UNSA), regrette le temps de latence entre les violences du 1er mai et l’intervention des forces de l’ordre. Il raconte comment les événements se sont produits :

Articles liés

7Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 5 mai 2018 @ 8 h 03 min

    La police devrait pouvoir se servir d’engins lanceurs d’eau en bien plus grand nombre, intervenant immédiatement et sans hésiter. Il est aussi incompréhensible que les forces de l’ordre ne puissent pas se servir de leurs armes devant ce qui se passe sous leurs yeux…

  • Droal , 5 mai 2018 @ 8 h 13 min

    On n’est toujours pas sorti de la longue rigolade de mai 1968.

    Cela fait 50 ans qu’on entend la même chose, en boucle.

    “Toujours pareil, c’est toujours maintenant”.

  • Pierre , 5 mai 2018 @ 11 h 25 min

    Sauf que cela arrange bien les gouvernants illégitimes (ceux qui ont été élus par 15 % de l’électorat français) de mettre en avant leurs milices accréditées (antifas et black blocks). Ces milices sont l’équivalent des S.A bien connus des années 30 en Allemangne…

  • Hilarion , 5 mai 2018 @ 11 h 32 min

    L’hypothèse que pour déconsidérer les “mouvements sociaux” des actes de délinquance soient laissés faire existe. Voilà de nombreuses fois que la même inertie est constatée un peu partout lors de manif, ce ne peut être fortuit. L’autre crainte, c’est le syndrome Malik Oussekine qui continue de hanter tout ce qui est chargé du maintien de l’ordre en France.

  • Janvier , 5 mai 2018 @ 12 h 09 min

    Gouvernement complice ou organisateur ? Ou d’une incompétence qui frise la psychiatrie ?
    Environ 1000 casseurs se sont regroupés et changés sur le pont d’austerlitz
    Aucun ordre de bloquer n’est donné
    Aucune action n’est possible sans ordres de la hiercharchie aux ordres du régime .
    Un leader CGT fou de rage sur BFM
    A son arrivée , palpation, fouille du sac
    Il dit « normal ».
    Il voit les casseurs s’intégrer dans le mouvement , il va vers ceux qui l’ont fouillé : il y a des types avec des pierres dans leurs sacs, faites qq chose.
    Refus . « On a pas d’ordres « .
    Contre la loi El-Komry , qui était rédigée par l’UE (la Banque ) et imposée par Valls , les casseurs sont arrivés par la gare de l’Est. On pouvait stopper tt de suite.
    Non seulement aucun ordre de blocage mais c’est sous protection encadrée qu’ils rejoignent les cortèges .
    On est dupes ?
    Par contre, contre la Manif pour tous , déchaînement, gazage et coups de matraques contre les familles
    Plus tard , (qq jours après ) une arrestation pour avoir porté un tee-shirt
    de la Manif.
    Un père de famille et ses gosses
    De ces faits , la question est cui buono ?
    Il n’y a qu’une seule réponse
    Ajoutons que les Black blocs n’etaient pas majoritairement français , plutôt allemands et belges.
    Que des No borders ont dû se joindre à eux.
    Que ce sont des mouvements financés par Soros.
    Au fait, rappelez-moi qui a fait élire Macron

  • jejomau , 5 mai 2018 @ 14 h 13 min

    À tous ceux qui disent “Les Blancs ils bougent pas quand y’a une agression dans la rue c’est des lâches”, voici pourquoi. Marin a sa vie ruinée, cerveau défoncé à la béquille, son agresseur prend 7 ans, avec la préventive et les remises de peine autant dire qu’il est déjà dehors.

  • jejomau , 5 mai 2018 @ 14 h 16 min

    violences du 1° mai : UNE SEULE condamnation

    Les Black Bloks ont raison de continuer donc puisqu’on leur donne raison. Quand aux policiers, c’est vraiment des cons de vouloir s’interposer quand on leur on en donne l’ordre…

Les commentaires sont clôturés.