Affaire Mehdi Nemmouche : la faute aux Évangiles, selon Bernard Cazeneuve

Interrogé lundi matin dernier par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, Bernard Cazeneuve a osé déclaré : « Oui, une pensée radicale se diffuse en prison et les détenus radicaux s’emploient à évangéliser d’autres détenus. »

Le ministre de l’Intérieur a tellement peur de prononcer le mot islam et d’établir un lien entre islam et terrorisme qu’il préfère laisser penser, par son choix sémantique, que le christianisme serait responsable des assassinats perpétrés par Mehdi Nemmouche…

Articles liés

29Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • lucotin , 5 juin 2014 @ 11 h 28 min

    Quelle nullité ce type !

    il était meilleur dans la chasse aux « Cahuzac », mais pas Ministre de l’Intérieur, non !

    Consternant !

  • charles-de , 5 juin 2014 @ 11 h 48 min

    Mais il ne sait sans doute pas que « évangéliser », c’est apporter l’Evangile, mais pas le Coran.

    Pardonnez-lui, car il ne sait pas ce qu’il dit !

  • c , 5 juin 2014 @ 12 h 23 min

    Il sait très bien ce qu’il dit et n’emploie sûrement pas ce mot par erreur…On en est là de la novlangue socialiste. Surtout pas d’amalgame, n’est ce pas!

  • c , 5 juin 2014 @ 12 h 25 min

    j’ajoute que le mot « endoctriner » aurait pu être utilisé. Mais là encore, pas d’amalgame!
    Finalement oui dans la novlangue socialiste le verbe « évangéliser » est vraiment idéal!

  • Alainpsy , 5 juin 2014 @ 12 h 47 min

    On attend la plainte du mrap et autres parasites, pour avoir osé dire que les islamistes étaient « évangélisés » : tentative de corrompre la foi des musulmans par des assimilations de leurs actes religieux à des intentions Chrétiennes, rumeurs d’apostasie, stigmatisation
    des musulmans (qui comme chacun sait ne sont pas surreprésentés en prison)….tout cela mérite bien une grosse plainte de ces victimes professionnelles et peut-être une petite fatwa pendant qu’on y est…en démocratie laxiste tout est possible!

  • Charles , 5 juin 2014 @ 13 h 28 min

    Mr Martin,

    Si cela est possible ,je recommande de ne pas citer Mr Cazeneuve
    sans inclure son titre qui lui vaut d’être notre bon ministre de l’intérieur.

    A savoir « frère Bernard Cazeneuve » et non « pas  » Bernard Cazeneuve » tout court.
    Ceci ne serait ni diffamatoire, ni invasif de sa vie privée,ni stigmatisant,
    ni nauséabond, ni insultant,ni hors sujet.

    De manière générale,je recommande de citer le titre de TOUS nos politiciens
    que le monde entier nous envie.

    Donc à chaque fois ajouter « frère » ou « soeur » au nom d’une personnalité « visible ».
    En cas d’erreur, (1 %)l’impétrant aura toujours la possibilité de le signaler.

    J’ai vu avec plaisir que vous utilisiez la formule « Anal Plus » pour Canal Plus.
    Vous n’imaginez pas à quel point vous êtes dans la vérité.

  • marcS , 5 juin 2014 @ 14 h 39 min

    Qu’attendent l’épiscopat français et même le Vatican pour attaquer en diffamation ce sinistre ministre ? Le Crif ou le Cran l’aurait déjà fait depuis longtemps pour beaucoup moins que cela

Les commentaires sont clôturés.