Famille et éducation : Hervé Mariton VS Ségolène Royal

Dans un débat organisé dimanche par BFMTV, Hervé Mariton et Ségolène Royal se sont affrontés sur les problèmes rencontrés dans l’Éducation nationale.

Les deux élus sont revenus sur la polémique créée par l’enseignement de la théorie du genre: “J’ai envie que les jeunes aient confiance en la science et pas qu’on leur enseigne ce jargon là”, déclare le député UMP. “Pourquoi un garçon ne jouerait-il pas à la poupée alors qu’il va devenir père”, lui rétorque l’ancienne candidate socialiste à l’élection présidentielle. Hervé Mariton est également revenu sur ce qu’il appelle la “désoccidentalisation de l’histoire” : “Les jeunes que nous formons n’ont plus de références historiques fortes pour comprendre le monde.” Citant David Cameron, le député de la Drôme déclare : “Nous avons besoin de davantage d’hommes dans l’Education nationale.” L’élu conclut en insitant sur le rôle de la famille : “Je crois que la famille n’est pas quelque chose qui se joue uniquement par les prestations que l’on apporte dans une crèche ou dans un système de garde. C’est aussi la vision d’une famille durable et une vision du couple. C’est par exemple, c’est ma position, le refus du “mariage” homosexuel, parce qu’avec tout le respect que j’ai pour toutes les orientations et tous les choix sexuels, on abîme la famille durable, telle qu’elle est essentielle pour l’instruction et l’éducation des enfants. Je regrette vraiment que le Parti socialiste soit parti sur de telles voies.”

Autres articles

1 Commentaire

  • Louis SAINT MARTIN , 6 Sep 2011 à 13:34 @ 13 h 34 min

    Il va falloir mettre un peu d’ordre dans les esprits et avoir le courage d’employer un langage clair et courageux, si nous voulons enrayer et inverser le processus, largement entamé, de la mort de notre civilisation par la décomposition de toutes les valeurs sur lesquelles elle s’est construite..

    Quand je lis les paroles suivantes de M. Mariton :….. ” C’est par exemple – c’est ma position – le refus du « mariage » homosexuel, parce qu’avec tout le respect que j’ai pour toutes les orientations et tous les choix sexuels, on abîme la famille durable”…..
    j’ai envie de dire : “Hé, Hervé, tu racontes n’importe quoi par peur du politiquement correct !”

    Je m’explique : on ne peut pas affirmer dans la même phrase “le respect pour toutes les orientations et les choix sexuels” et le “refus du “‘mariage” homosexuel”. En effet, si l’orientation homosexuelle est “respectable” en quoi pouvons nous nous opposer à ce que ses pratiquants se “marient” ? Par ce mot de “respect” nous invalidons les arguments par lesquels nous voulons nous opposer à une demande irrecevable et nous nous apprêtons à nous incliner devant le contradicteur.
    Bref, il s’agit de ce que certains appelleraient sans doute “un baroud d’honneur” et je suppose que cela ne trompe personne car , en fiat de baroud, il s’agit surtout de poudre aux yeux à l’intention des électeurs de droite. C’est un des nombreux raisonnements sophistiques que nous sert l’UMP depuis des années. Comme par exemple le refus de l’entrée de la Turquie dans l’Europe où elle n’a rien à faire, alors que son drapeau est déjà présent à Bruxelles avec celui des vingt sept autres nations européennes.
    .
    Mais en fait, le couple sur le “respect des orientations sexuelles” est surtout un discours de “couilles molles”.
    Ce qu’il faut dire et redire au contraire, c’est que quel que soit le respect que nous portons aux personnes, à toutes les personnes, il y a des choix de vie qui sont incompatibles avec la création d’une famille parce que ces choix sont “désordonnés” “désorientés” “inadaptés” et qu’en tant que choix et relativement aux exigences familiales, sociales et sociétales, ils ne sont nullement respectables.
    Comme n’est pas respectable le handicap à l’inverse de la personne handicapée qui, elle, à droit a tout notre respect et même à notre aide dans la mesure de nos moyens.

    Admettre comme “respectables” l’homosexualité, le transformisme sexuel, le multi mariage et autres fantaisies multiples et variées encouragées par une société devenue hédoniste et permissive au-delà de toute mesure, c’est scier la branche sur laquelle s’assoient ceux qui feignent – mollement – de défendre la famille véritable.

    Le temps n’est plus où on pourchassait et condamnait les homosexuels (sauf quand ils étaient ministres ou députés bien sûr) comme on pourchassait autrefois les rouquins, les personnes marquées d’une tache de vin ou les disgracieux quelconques. Désormais on accepte et respecte les personnes homosexuelles et c’est très bien
    Mais pour autant cela n’enlève pas à l’homosexualité son caractère de “désorientation” sexuelle et “d’inaptitude” intrinsèque à fonder une famille puisque justement l’homosexualité se traduit par le rejet – l’exclusion serait encore plus explicite – de celui ou celle avec qui il est indispensable de s’unir pour la réaliser.

    Cessons de marcher sur la tête. C’était le point de vue de tous les siècles qui nous ont précédés qui n’étaient pas plus sots que le nôtre. Une minorité d’agités – malheureusement fort bien implantés dans le milieu médiatique et politique – essaie de nous imposer un monde sorti tout droit de leurs délires : le “gender”, le “mariage” homo, le multi mariage, j’en passe et des meilleures. Et même – se reporter au dernier ouvrage de Jean François Mattéi : “Le procès de l’Europe” – le “mariage” avec un personnage de jeu virtuel au Japon !!!

    Non, tous ces choix ne sont pas “respectables” ni “souhaitables” pour la société dans laquelle nous voulons faire vivre nos enfants. Ils sont “insensés” profondément “contradictoires” et, sans aucunement atteindre à la dignité des personnes, ils doivent être dénoncés et rejetés avec la plus extrême vigueur, car il y a va de ce que Maurras appelait “L’avenir de l’intelligence” et Marcel de Corte “L’intelligence en péril de mort” tant le déphasage s’élargit entre la réalité et la représentation que nous voulons nous en donner pour satisfaire nos délires égoïstes.

    Allez M. Mariton, encore un peu de courage ! Ne craignez pas l’injure suprême d’homophobie (maladie qui crétinise seulement ceux qui n’en sont pas atteints) et maintenez la défense des seules valeurs saines : la famille naturelle, la nation souveraine et indépendante, la liberté de penser et de dénoncer l’erreur là où elle se trouve (respectueusement…mais rigoureusement) le libre choix de l’école de nos enfants pour leur éviter l’endoctrinement permanent.
    Valeurs pour la défense desquelles nous élisons les hommes dits de “droite”.

    Comme chacun peut s’en rendre compte devant les avancées de ce que Jean Paul II appelait la “culture de mort” le rendez-vous de 2012 sera crucial pour l’avenir de notre société car il engagera des choix qui vont bien au-delà des élections précédentes mais engagent l’avenir de notre société tout entière.

    Espérons que d’ici là le courage et le bon sens vous seront revenus et que vous ne feindrez plus de combattre un adversaire à la vision duquel vous semblez déjà convertis à l’UMP. Un excellent témoignage de cette volonté de protéger et restaurer tout ce qui a fait notre identité, sera le choix de votre candidat à la présidentielle.
    Les pitreries, mensonges, double-discours, atermoiements, foucades et impulsions arbitraires de celui qui vous dirige n’abusent plus personne. Nous avons besoin d’un Richelieu, d’un Clémenceau ou d’un De Gaulle pour redresser la barre et non d’une émule de Louis de Funés.

    Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France