Contre l’overdose fiscale, les vacances fiscales ou la grève (perlée) des impôts

Face à l’overdose fiscale, certains décident de moins travailler et prennent des vacances fiscales. L’exemple de Faraj Chemsi, ce chirurgien-dentiste que le fiscalisme ambiant incite à lever le pied, vérifiant le principe selon lequel trop d’impôt tue l’impôt. Reportage extrait d’un numéro de “Tout peut changer” diffusé lundi sur France 3.

Autres articles

9 Commentaires

  • César , 6 Nov 2013 à 8:20 @ 8 h 20 min

    Deux crocodiles dans le même marigot …il y en a un qui bouffera l’autre. Je parie sur Borloo les paries sont ouverts

  • Bernard , 6 Nov 2013 à 9:12 @ 9 h 12 min

    Rendons à César…………..vous avez raison !
    OUI, j’ai lu cette fermeture d’accès, il se protège de tout, même de l’armée ( sans balles )

    Mais s’ILS continuent ainsi, la Bretagne a commencé…… et bonjour à l’UMPS
    Il FAUT que les Français sortent de leur enfumage de TV et Politiques !!!
    Il suffit……………..mais ????? Vont ils comprendre …………

Les commentaires sont fermés.