Les petites stations-services menacées par la fin des aides de l’Etat pour les mises aux normes environnementales obligatoires

L’Etat veut supprimer les aides aux stations-services indépendantes. Ces aides leur permettaient de mettre en conformité leurs points de vente avec les nouvelles normes environnementales exigées par la Commission européenne. Sans elles, de très nombreuses stations risquent de mettre la clé sous la porte. Il va donc être de plus en plus difficile de faire le plein en zone urbaine ou même péri-urbaine. 10 000 emplois pourraient disparaître d’ici 2016.

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • pas dupe , 5 novembre 2014 @ 7 h 19 min

    Mises aux normes ou comment se débarrasser de concurrents !!!

    Voilà ce que nous vivons depuis des décennies. Changement de normes pour ruiner des entreprises, sociétés, industries, agriculteurs… et arrivent les fonds de pensions, etc… pour tout rafler et notamment les machines, les brevets…

    Souvenez-vous la France avait les normes vétérinaires les plus drastiques de l’Europe et pour tuer ses agriculteurs des normes nouvelles sont apparues afin de les ruiner… afin de les tuer… mais à cette profession, les normes européennes imposées ne s’appliquent pas à l’amérique…
    Mais les Français préfèrent manger de la viande américaine traitée à l’eau de javel…. ! Voilà ce que va nous apporter le traité transatlantique !!!!

  • Cap2006 , 5 novembre 2014 @ 7 h 24 min

    Ce n’est pas grave.

    Le citoyen ira le dimanche et le jour férié au supermarché du coin.

    Comme il le fait déjà, dès qu’il le peut.

    Oui les petites stations vont disparaître.
    Comme le maréchal ferrant avait disparu quand ces stations services s’étaient multipliées.

  • micaelli , 5 novembre 2014 @ 8 h 44 min

    Le mondialisme européen pro- U.S. a encore frappé …….
    Qu’attendent les petits commerçants et artisans pour aller casser de la grande surface ? ..

  • fleurdenavet , 5 novembre 2014 @ 9 h 32 min

    il y en a MARRE de la commission européenne, de bruxelle et de ses sbires, nous étouffont, nous nous mourrons, nos pays vont devenir des mourroirs où plus rien de vie, se créé, laminé nos vies en tout point. QUANT ALLONS NOUS SORTIR DE CETTE SPIRALE INFERNALE ????

  • fleurdenavet , 5 novembre 2014 @ 9 h 33 min

    excusez il y a une erreur c’est “où plus rien ne vie” et non pas “où plus rien de vie.

  • montecristo , 5 novembre 2014 @ 10 h 34 min

    Bruxelles nous dira bientôt, où, quand et comment on a le droit de pisser !

Les commentaires sont clôturés.