Laïcisme agressif : allons jusqu’au bout de la logique sectaire et liberticide de l’Etat français !

C’est ce que propose Pierre Beylau sur LePoint.fr :

“Il faut impérativement extirper tout signe religieux de l’espace public. Les calvaires qui jalonnent l’Hexagone – et singulièrement l’ouest de la France – sont autant d’atteintes à la laïcité. Détruisons-les dans les meilleurs délais. Les clochers sont une provocation ouverte : arasons-les ! Même traitement, bien sûr, pour le minaret (33 mètres) de la Grande Mosquée de Paris voulue par le maréchal Liautey. Sans oublier la Grande Synagogue de la rue de la victoire (à Paris) où figure, à l’entrée, un verset de la Genèse qu’il est urgent d’effacer.

Proclamons la loi martiale pour interdire les pardons en Bretagne, les processions à Lourdes. La police devra veiller à ce qu’aucun signe religieux, croix, chandelier à sept branches, mezouza, étoile de David ne puissent être imposés à la vue des passants d’une rue. Surveillons de près les boucheries halal où traînerait un coran visible depuis l’extérieur. Gare au boulanger qui s’aviserait de mettre entre deux miches le petit Jésus encadré de Marie et Joseph flanqués d’un boeuf et d’un âne.

Il y a aussi les noms de milliers de nos communes qui posent problème. De Saint-Tropez à Saint-Jean-de-Luz ou Saint-Amand-les-Eaux, il y a du pain sur la planche. Il faudra ensuite s’attaquer aux rues portant des noms de saints. Les rues des Saints-Pères ou Saint-Dominique (à Paris) n’en ont plus pour longtemps. Il faudra trouver un autre nom au lycée Saint-Louis. Les musées – ce sont des espaces publics – devront être nettoyés de leurs fatras cléricaux genre vierge à l’enfant ou scène de l’apocalypse.

Enfin, notre vocabulaire devra être expurgé. Plus question de jurer en invoquant le nom de Dieu ou de prétendre le préférer à ses saints, de vouloir séparer le bon grain de l’ivraie. Le vocable “chemin de croix” devra être remplacé par “subir de dures épreuves consécutives”. Juda sera définitivement oublié et le mot “traître” retrouvera toute sa force. Le jugement de Salomon sera, évidemment, banni. Mais la sottise, elle, a encore de beaux jours devant elle.”

Articles liés

52Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Martina , 6 décembre 2014 @ 4 h 12 min

    Tout cela a déjà été fait pendant cette admirable révolution francaise que Peillon et consorts veulent achever….volant églises et couvents, tuant tous les religieux qu’ils pouvaient attraper.
    En 1906 également l’Etat français s’en est pris à la religion catholique en fermant toutes les écoles catholiques et en expulsant les religieuses et religieux enseignants.
    La république est fondée sur la haine de la religion catholique, uniquement de celle ci, car Satan sait qui est Dieu et le combat.

  • Le Pog , 6 décembre 2014 @ 7 h 24 min

    A tous ces franc maçons laïcard qui veulent détruire l’image de la famille sainte, ne faudrait-il pas peut être leur rappeler justement que cette famille qui ne trouvait pas asile et qui sait c’est réfugiée dans une étable était juive, alors ne s’agit-il pas là aussi de leur part de la chasse aux juifs?

  • polémarque , 6 décembre 2014 @ 7 h 46 min

    Le laïcisme, nouvelle religion concoctée pour le peuple bosseur-consommateur, ne s’attaque qu’à deux religions, l’orthodoxie et le catholicisme : il sait bien où est son ennemi .

  • tartemuche , 6 décembre 2014 @ 8 h 54 min

    le sieur Gozlan, un laïc ?
    lol ou mdr, au choix

  • René de Sévérac , 6 décembre 2014 @ 9 h 30 min

    Alix, oui c’est sérieux.
    Et pas si nouveau que cela : pendant la révolution,
    Sévérac-je-Château fut rebaptisé Sévérac-la-Montagne,
    Saint-Affrique devint Montagne-sur-Sorgues.
    Ces deux exemples se limitent au Sud-Aveyron, mais j’imagine que ce fut ainsi en bien des lieux.
    Dieu merci, Napoléon y mit bon ordre !

  • phigeo , 6 décembre 2014 @ 9 h 32 min

    Rassurez-vs Alix , Pierre BAYLAU s’amuse et il est ici fort amusant ! Les libertaires un peu “JUSQUAUBOUTISTES” feraient bien de réfléchir avant d’attaquer nos plus belles traditions , celles qui font la noblesse de la France , et de ns servir leur intelligence un peu ridiculement étriquée.

  • René de Sévérac , 6 décembre 2014 @ 9 h 34 min

    Gisèle, vous avez raison.
    Au Comité de Salut Public on envisageait la destruction du peuple vendéen … incapable de se réformer.
    Peillon et tant d’autres sont sur cette voie.
    Le Peuple de substitution est prêt.

Les commentaires sont clôturés.