Épidémie de viols par des “migrants” en Allemagne en 2015 : si les événements de Cologne ont percé dans les médias nationaux, ce n’est qu’à cause de leur ampleur

Voici une liste de cas de viols par des migrants relevés par la presse, généralement locale, en Allemagne en 2015. C’est en anglais et cette liste date du 18 septembre, mais elle est déjà longue : http://www.gatestoneinstitute.org/6527/migrants-rape-germany

Bien entendu, il ne s’agit que des cas dont la presse locale a eu vent car la police allemande se tait sur les plaintes qu’elle reçoit pour ne pas donner d’arguments aux opposants à la politique d’Angela Merkel.

Autres articles

11 Commentaires

  • Gisèle , 7 Jan 2016 à 0:36 @ 0 h 36 min

    Mais non …mais non … vous savez bien que c’est l’extrême droite qui a confondu honteusement .et en a trop parlé .. fallait qu’elle enlève ses lunettes teintées , et qu’elle se taise , c’est tout !

  • jsg , 7 Jan 2016 à 5:27 @ 5 h 27 min

    Ça ressemble à une action concertée, celle de djihadistes infiltrés avec la complicité de tous ces crétins de bisounours.
    Le but, prouver que ces occidentales non voilées sont toutes des putes, en faisant rentrer dans leur cervelle, que le voile après-tout serait peut-être la solution …
    Lu sur le net :
    BERNARD CAZENEUVE (ministre de l’Intérieur)
    « Ce n’est pas un délit de prôner le djihad. » (2014).
    Alors, après cette pulsion d’amour pour l’islam (phrase certainement influencée dans une loge de frangins, avec intention sournoise de nuire au monde chrétien… )on sait où sont les ennemis de nos démocraties. Ce monsieur doit souffrir tous les jours d’avoir à tracasser ses bons amis pour donner le change.

  • negrito , 7 Jan 2016 à 8:29 @ 8 h 29 min

    Avec plus d’un million de réfugiés en Allemagne dont une grande majorité de gaillards jeunes, les femmes allemandes ont du soucis à se faire….

  • Trahi , 7 Jan 2016 à 9:05 @ 9 h 05 min

    Le temps que les Francais mettront au pouvoir des gens qui agissent quand les faits sont réalisés, ça ne pourra que dégénérer.
    Nous avons partout en France des inconscients et surtout des incapables de prévoir certaines choses et de prendre des décision avant que le pire arrive.
    Des exemples tous les jours. Celle qui est d’actualité; la déchéance de nationalité.
    AGIR AVANT mais pas APRES.

  • L'Austrasien , 7 Jan 2016 à 9:06 @ 9 h 06 min

    Les femmes vont payer au prix fort, la faiblesse de leurs hommes.

  • ISTINA , 7 Jan 2016 à 9:15 @ 9 h 15 min

    C’est fort compréhensible que la Dame merkel Chancelière du quatrième Reich,
    ait été frappée d’une soudaine extinction de voix et, ne se soit pas étendue
    sur ce sujet, appelé épidémie de Viols alors qu’il n”est question que de
    recrudescence de Viols racistes avec Black Out, persuadés qu’ils sont que, de
    n”en point parler débouche sur des Non Lieux; Non Lieux qui eux donneront
    peut-être lieux à des naissances qui laisseront sans doute des traces épidermiques
    apparentes ou autres traces médicales ! Là est la question ?
    Güte Shalom.

  • Marino , 7 Jan 2016 à 11:19 @ 11 h 19 min

    Versailles : un viol évité de justesse dans un train

    Terreur dans le train entre Paris et Dreux (Eure-et-Loir). Deux Afghans, de 21 et 45 ans, ont été mis en examen, samedi 19 décembre à Versailles (Yvelines), pour tentative de viol avant d’être écroués. La justice leur reproche d’avoir, le 9 décembre dernier, alors que le train circule entre Versailles et Houdan, tenté de violer collectivement une jeune femme de 28 ans.

    Ce soir-là, Cindy, qui travaille dans une supérette de Versailles, monte dans la voiture déserte du train. Une dizaine d’Afghans, qui étaient montés à la gare de Paris Montparnasse, se trouvent déjà dans ce train. Trois d’entre eux profitent de son isolement et commencent à l’importuner. Cindy change de place. Le trio la suit. La jeune femme terrorisée est tétanisée. L’un des trois hommes en profite pour se livrer à des attouchements tandis qu’un autre l’étrangle en serrant son écharpe. Le troisième sort un couteau et l’approche de son visage. Les agresseurs commencent à la déshabiller. Ils auraient certainement continué leur forfait si un voyageur n’avait pas surpris la scène. Le passager n’hésite pas à intervenir et parvient à faire descendre Cindy du train à la gare de Houdan (Yvelines), qui se réfugie alors dans un restaurant. « Elle a été très traumatisée par cette agression, précise une source proche de l’affaire. Les urgences médicolégales lui ont accordé dix jours d’incapacité totale de travail (ITT). »

    Un des trois agresseurs toujours en fuite

    Les enquêteurs de la brigade des transports sont chargés des investigations. Les trois suspects sont identifiés grâce aux images de vidéosurveillance recueillies à la gare Montparnasse. Ces migrants ont élu domicile dans un foyer Adoma où ils partagent une chambre. Le 17 décembre, deux des trois violeurs présumés sont interpellés et placés en garde à vue à Paris.

    Les deux hommes nient avoir commis l’agression sexuelle. Mais Cindy les a formellement identifiés. Ils expliquent que ce jour-là, le groupe était parti en virée au bois de Boulogne pour rencontrer des homosexuels et des travestis afin d’avoir des relations sexuelles « tarifées ou consenties ». Ces hommes se présentent comme des réfugiés politiques et expliquent avoir quitté l’Afghanistan à cause des talibans qui leur auraient demandé de commettre des crimes contre l’Occident. L’enquête confiée à un juge d’instruction se poursuit, afin de tenter d’identifier et d’interpeller un agresseur qui court toujours.

    *NB : c’est en Francarabia

    http://www.leparisien.fr/versailles-78000/versailles-un-viol-evite-de-justesse-dans-un-train-07-01-2016-5428711.php

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France