Johnny Hallyday pense que la gauche « pousse » à « la médiocrité »

L’Express a publié des extraits de Dans mes yeux, l’autobiographie de Johnny Hallyday écrite avec Amanda Sthers, dans laquelle chanteur ne mâche pas ses mots à propos de la mentalité de gauche, qu’il désapprouve. « Je me suis toujours demandé pourquoi aux États-Unis, quand t’as une belle voiture, les mecs sourient et te disent formidable, et en France, on te traite de voleur », s’interroge la star qui dénonce la « sale mentalité » d’un pays dont il a « porté les couleurs » et qui a fait de lui « son emblème quand c’était nécessaire ». Le chanteur déclare s’être senti « trahi, accusé à tort, sali ». Et de s’insurger contre la mentalité de gauche : « Je n’aime pas la médiocrité. Je pense que la gauche pousse vers ça », affirme-t-il. « Je ne suis pas pour que les gens pauvres le soient. C’est malheureux il faut les aider. Mais pas en leur faisant l’aumône », écrit-il. Le chanteur fustige ainsi « les sociétés d’assistés » et la tendance qu’on les gens à le faire passer « pour un type sans cœur » sous prétexte qu’il a « une sensibilité de droite ».

Cette autobiographie sortira en libraire le jeudi 7 février.

Autres articles

14 Commentaires

  • Tarantik , 6 Fév 2013 à 12:38 @ 12 h 38 min

    C’est parce que la gauche cultive une vertu majeure appelée “l’envie”.
    Et malheureusement trop souvent avec la complicité passive de partis dits de droite…

  • Gisèle , 6 Fév 2013 à 13:26 @ 13 h 26 min

    **MEDIOCRITE ** est un bien faible MOT !!!!!
    Il me semble que l’ ENVIE fait partie des 7 PECHES CAPITAUX …non ???
    Alors étonnez vous qu’ils soient si pressés d’établir leurs lois salasses !!!!
    Petit bout ! va !!!!

  • amazoniak , 6 Fév 2013 à 14:23 @ 14 h 23 min

    Disons plutôt qu il est facile de se dire du coté des pauvres,qui somme toute,représente POUR l’icône “HALIDAY” ,au parler des gros durs au coeur sensible,UN PUBLIC qui a permi une “réussite” bien méritée ! Allez voir dans l accueil sympathique d une autre contrée ,(un moyen de mépriser ses racines flattant plutôt un égo!) une convoitise du pays pour un apport” d’argent frais “dans la dite contrée ; Nous savons tous ce que l ‘argent peut procurer ,n en déplaise à ceux et celles qui le dilapide sans aucune morale d’ailleurs,envers la dignité des pauvres,des moins nantis,des envieux,des fans se berçant d illusion à propos de ces icônes musicales cinématographiques ,voire politiques ….sont elles si imbus de leur personne pour NE PAS comprendre La déception ,voire la trahison,l abandon et le sentiment d ‘avoir été trompé par leur idole??? …Gageons que la carrière de ces personnalités prendra fin un jour … Que les traitements de faveur prendront fin ,que seule la presse paparazzi encensera leur retraite dorée ,sous les cocotiers ! un belle exemplarité en effet pour les générations futures ! …

  • ranguin , 6 Fév 2013 à 14:59 @ 14 h 59 min

    Je n’envie personne, en revanche, je ne crois pas que Monsieur Haliday soit arrivé où il est aujourd’hui sans avoir à travailler.
    Il n’est pas facile d’être une idole et surtout de le rester.
    Je n’aime pas, moi non plus, toute cette bande d’assistés qu’est devenu notre beau pays France.
    Comme par hasard, en grande majorité, ce sont de nos ex colonies qu’ils viennent. Ils avaient pourtant demandé leur indépendance.
    Nos frontières sont tellement ouvertes qu’ils viennent en conquérants. On leur doit tout et surtout qu’on ne refuse rien parce qu’on est aussitôt raciste.
    J’en ai assez, moi aussi de payer pour ceux qui nous ont mis à la porte.
    Qu’on aide les Français, je suis d’accord. Un vieil adage dit ; “charité bien ordonnée commence toujours par soi même”.
    Ne critiquez pas Monsieur Haliday, il a toujours dit qu’il était de droite. Il n’a jamais tourné sa veste. Il n’en est pas de même pour certains ténors de gauche.

  • Lach-Comte , 6 Fév 2013 à 15:53 @ 15 h 53 min

    ce n’est malheureusement pas une question de partis, de droite ou de gauche. Déjà, mais après beaucoup d’autres, Chateaubriand parlait de l’obsession égalitaire des Français. De tous les Français en général. Vice d’un peuple. L’égalité est soeur du despotisme et le ciment en est l’envie. Pas la jalousie, c’est pire que cela, l’envie … revoir Nietzsche à l’occasion avec ses “faibles et ses esclaves”… le nombre plus l’envie, ça vous donne la dictature du prolétariat, la lutte des classes, la haine du meilleur, la guillotine pour l’aristocrate et celui qui ne pense pas comme vous, enfin ça vous donne le Français dans ce qu’il a de pire …

  • mariedefrance , 7 Fév 2013 à 7:16 @ 7 h 16 min

    Je n’apprécie pas spécialement jony mais je le remercie pour sa franchise.

    Qu’est-ce que l’esclavagisme ?

    C’est le fait de faire travailler des individus captifs en s’appropriant le revenu de leur travail, et en ne leur laissant que l’indispensable pour vivre.

    C’est drôle, mais je me demande si c’est une chose si éloignée que ça dans le temps et dans l’espace…

    Les cigales ont trouvé le moyen de réduire les fourmis en esclavage.

    C’est ce que raconte cette parodie anonyme de la fable de La Fontaine, que vous connaissez sûrement, car elle “tourne” depuis plusieurs années, mais tant pis.
    *********

    La Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine est un conte très connu que nous avons tous appris à l’école. Nous connaissons donc la version pour enfants. Je vous propose deux autres versions un peu plus adultes mais néanmoins tout à fait réalistes si on aime un tant soit peu l’humour et que l’on a un certain recul sur les idéologies sociales des pays comme l’Angleterre ou la France.

    Je commence donc ce formidable conte en prenant la version sociale anglaise.

    La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule du Luberon.
    Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver.
    La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été.
    Une fois l’hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.
    La cigale grelottante de froid n’a ni nourriture ni abri et meurt de froid.

    FIN

    Version courte me direz vous. Certes

    Passons à la version française.

    La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule du Luberon.
    Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver.
    La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été.
    Une fois l’hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

    La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.

    La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

    Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d’autres vivent dans l’abondance. Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.

    Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu’elle paie “sa juste part”.

    La CGT, le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire,les “Gay et Lesbian Pride” organisent sit-ins et démonstrations devant la maison de la fourmi.

    En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l’égalité économique et une loi (rétroactive à l’été) d’anti-discrimination. Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

    La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n’a pas assez d’argent pour payer son amende et ses impôts. La fourmi quitte la France pour s’installer avec succès en Suisse.

    La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin. Des rassemblements d’artistes et d’écrivains de gauche, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi. Le chanteur Renaud compose la chanson “Fourmi, barre-toi!”…

    L’ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n’a rien fait pour l’entretenir. Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.

    Une commission d’enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d’euros. La cigale meurt d’une overdose.

    Libération et L’Humanité commentent l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

    La maison est squattée par un gang d’araignées et de cafards immigrés. Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

    Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.

    FIN ? .

    ..Non on est en plein dedans!!!

  • domremy , 7 Fév 2013 à 7:26 @ 7 h 26 min

    tout a fait d accord avec vous,RANGIN, notre pays est devenu un pays d assistés,mais ceux qui sont à la tête pour gouverner, se servent les premiers et meprisent ceux qui travaillent et qui veulent garder leurs valeurs
    je lisais hier un article d une femme politique se disant française depuis 15 ans, et prétendant que tous les autres ne sont que d affreux racistes, qui n y connaissent rien

Les commentaires sont fermés.