Réforme de l’orthographe : les réseaux sociaux s’en donnent à cœur joie

La démagogie, ça ne marche plus comme dans les années 90. En effet, à l’annonce de la réforme de l’orthographe, les réseaux sociaux se sont amusés à pointer du doigt certaines difficultés de compréhension dont la langue française pourrait désormais être la victime. Avec les hashtag ReformeOrthographe et JeSuisCirconflexe, les twittos y sont tous allés de leur bon mot. Même les hommes politiques, Florian Philippot et Eric Ciotti en tête, se sont fendus d’un message en 140 caractères. Des tweets remplis d’accents circonflexes et unanimement favorable à la langue de Molière :

Articles liés

19Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bayard , 6 février 2016 @ 8 h 17 min

    Encore une pomme de discorde qui vise à détruire notre culture et notre littérature, après l’anéantissement progressif de notre histoire et de notre honneur….

  • Pacific , 6 février 2016 @ 8 h 51 min

    Il existe une pétition “NON À LA RÉFORME DE L’ORTHOGRAPHE !” lancée par Arnaud-Aaron Upinsky dont voici le texte :

    “Sauvons l’Académie Française !
    Sauvons notre langue !
    NON ! Car cette réforme est « anti-démocratique », puisqu’elle a été refusée « dans les faits » par le peuple français qui ne l’applique pas depuis 26 ans !
    NON ! Car elle est « anti-constitutionnelle », puisqu’elle viole l’usage et le génie de la langue française – tout de précision, de clarté et de beauté – qui assure sa supériorité universelle sur l’anglais ( art.2 ) !
    NON ! Car elle viole les statuts de l’Académie Française, puisqu’elle introduit l’incertitude, l’insécurité et le « chaos » d’une« double orthographe » en totale contradiction avec sa principale mission : « donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente » (art. 24 des statuts) !
    NON ! Car elle introduit le symbole d’une division anti-républicaine, puisqu’elle contrevient au sacro-saint principe d’égalité de la langue de la République « Une et indivisible » et plonge les Français dans la « division » au moment où ils ont le plus besoin d’ « Unité » !
    En vérité, cette réforme procède de la « stratégie du chaos » mise en œuvre par le Ministre de l’Éducation Nationale pour mettre en difficulté l’Académie Française sur son prétendu accord de 1990 (périmé), pour la « punir » de sa déclaration du 11 juin 2015 stigmatisant le nouveau « mauvais coup porté à la langue française » par la réforme du collège dite « Najat Vallaud-Belkacem ».
    NON AU SYMBOLE DU CHAOS !”

    http://coordination-defense-de-versailles.info/Petitions/index.php?petition=5&pour_voir=oui

  • Mino , 6 février 2016 @ 9 h 24 min

    Votre colère est bien légitime. Mais, je vous signale qu’à mon époque (années 47-50), en primaire, nous étions dans notre école de la rue de Reuilly (paris 12e) entre 35 et 43 par classe et que tout allait bien ! Bien sûr (avec un ^) la classe était composée à 99 % de français de souche… Le nivellement par le bas ne serait-il pas destiné à faciliter l’apprentissage aux élèves d’origine étrangère sans oublier le grignotage de la civilisation occidentale ? Les bras cassés du Gouvernement font ainsi coup double ! Les immortels sont peut-être un peu fatigués ?

  • trividic , 6 février 2016 @ 9 h 28 min

    Je viens de la signer…

  • Pitch , 6 février 2016 @ 9 h 30 min

    Les commentaires des journaleux de BFMTV sont nullissimes.
    L’ignorance crasse a envahi les rédactions.

  • sergio , 6 février 2016 @ 10 h 17 min

    La sempiternelle volonté débile de la gauche , de vouloir niveler par le bât !….oups , s’cusez
    m’sieur , j’ ai fé une fôte dortôgraff ?……
    Ben ouais kôa , fô bien s’ mêtre ô nivô des mi-grands ki veules aprende nôtre langue !….

  • Jicod , 6 février 2016 @ 11 h 20 min

    les grossièretés n’ajoutent rien à une juste cause

Les commentaires sont clôturés.